Covid-19 : près d'1 travailleur belge sur 2 souffre d’anxiété et de dépression

Date de publication: 28 avr. 2020

C’est ce qu’il ressort d’une étude conjointe du groupe IDEWE, spécialiste de la prévention au travail, et de la KU Leuven. Celle-ci a été menée en vue d’évaluer les répercussions du virus sur la santé mentale des travailleurs.

Stress au travail

Comment se portent les travailleurs belges après quatre semaines de confinement ? C’est autour de cette question centrale que la KU Leuven et IDEWE se sont penchés pour mener leur sondage auprès de 6.500 Belges.

De ce dernier, il ressort que près de la moitié des sondés (48%) souffrent d’anxiété et de dépression. Ces travailleurs ont signalé qu’ils ressentaient – un peu ou beaucoup plus que d’habitude - au moins deux des problèmes suivants :

  • J’ai l’impression d’être constamment sous pression (53%)
  • J’ai manqué de sommeil à cause de mes inquiétudes (41%)
  • Je me suis senti malheureux et déprimé (40%)
  • J’ai eu l’impression de ne pas pouvoir gérer mes difficultés (26%)

Les résultats du sondage varient selon les secteurs. Sans surprise, ce sont les secteurs de première ligne qui sont les plus touchés : 56% des travailleurs des secteurs des soins et de l’alimentation sont en proie à l’anxiété et à la dépression, suivi des services de secours (51%). En bas de l’échelle se trouvent les secteurs de l’agriculture/horticulture et de l’industrie et nettoyage (39%).

idewe

Le Belge est-il satisfait au travail ?

L’enquête s’intéresse également à la satisfaction au boulot et indique, de manière générale, que 61% des répondants sont satisfaits de leur travail. Ce sentiment est le plus élevé dans les secteurs de la bureautique et des pouvoirs publics (66%) ainsi que dans le secteur de l’industrie et nettoyage (67%). Les domaines de l’alimentation (49%), de la logistique et du retail (55%) et les services de secours (52%) obtiennent les résultats les plus bas.

idewe

Pour 38% des travailleurs belges, la crise du Covid-19 a par ailleurs des conséquences négatives sur leur fonctionnement journalier. Ces sondés constatent qu’ils éprouvent – un peu ou beaucoup plus que d’habitude- au moins trois des six problèmes ci-dessous :

  • J’ai eu plus de mal à me concentrer que d’habitude sur mes occupations (50 %)
  • Mes activités quotidiennes m’ont procuré moins de plaisir (43 %)
  • J’ai eu moins le sentiment d’être aussi heureux que d’habitude (43 %)
  • J’ai eu moins le sentiment d’être aussi occupé que d’habitude (37 %)
  • J’ai été moins en mesure de prendre des décisions (22 %)
  • J’ai été moins en mesure de faire face à mes problèmes (14 %)

Force est de constater que la crise provoquée par le Coronavirus a des répercussions néfastes sur la santé du travailleur belge, physique comme mentale. Le moral est au plus bas. Ne négligez pas ces effets négatifs. Parlez-en autour de vous. Prenez soin de vous et de vos proches.

Vous pouvez retrouver l'ensemble des résultats de l'enquête en cliquant ici.

>> A lire aussi : Le Belge est-il heureux au travail?

>> Retrouvez toutes nos offres d'emploi