De plus en plus de gens travaillent aux toilettes

Publié : dimanche 10 septembre 2017

Le jobsite BusinessInsider vient de publier un article pour le moins surprenant : de plus en plus de gens travailleraient aux toilettes. À l’époque de l’open-space, il peut être difficile de trouver un peu de calme pour se concentrer. Dès lors, un nombre croissant de travailleurs s’isolent aux toilettes et y trouvent un refuge.

Une étude menée par Regus sur 800 travailleurs newyorkais révèle ainsi que 13% des travailleurs s’enferme régulièrement sur le trône pour tenter d’accomplir des tâches liées au travail. Nous avons également mené un sondage (qui n’a rien d’une étude scientifique mais qui donne une petite idée de la question), où 22% des travailleurs affirme faire la même chose.

Mais quelles tâches ces travailleurs effectuent-ils exactement au petit coin ?

Nombre d’entre eux cherche juste à échapper à la cacophonie d’un open-space exigu et assourdissant. À New York, par exemple, les bureaux font en moyenne 66 m2 par employé (espaces communs compris), soit 3m2 de moins qu’il y a six ans.

Les toilettes peuvent aussi offrir une intimité nécessaire. Une employée d’une grande multinationale établie à San Fransisco déclare ainsi avoir récemment passé toute une matinée en conference call aux toilettes. Elle explique : « Je travaille dans un open-space et je trouve que les toilettes sont le meilleur endroit. Parfois, je coupe le parlophone de mon gsm pour me brosser les dents pendant la conférence. »

Une employée d’une grande société newyorkaise témoigne avoir déjà entendu une femme écrire sur son Blackberry et manger des chips aux toilettes.

> À lire aussi: 8 situations où il faut décrocher le téléphone.

D’autres travailleurs affirment que comme ils voyagent régulièrement pour affaires, les toilettes sont souvent le seul endroit isolé où ils peuvent répondre à un coup de fil urgent d’un client. Une responsable RP avance : « Vous devez être au taquet, être prêt(e) lorsque votre client l’est et s’il a un besoin, une demande, vous devez tout simplement le satisfaire. » Elle se rappelle qu’un jour, alors qu’elle était en transit entre Atlanta et Seattle, un client l’a appelée avec une demande urgente. « Les toilettes étaient l’endroit le plus calme que j’ai pu trouver. » 

Les coups de fil semblent être la raison principale pour laquelle les employé(e)s s’isolent aux toilettes. Une consultante IT d’Atlanta affirme passer des coups de fil depuis les toilettes au moins une fois par semaine. Souvent, elle est en repas d’affaires avec un client, lorsqu’un autre l’appelle pour une question délicate. Elle est alors obligée de répondre et le fait aux toilettes.

> À lire aussi: Suis-je obligé de répondre aux coups de téléphone de mon employeur pendant le week-end ?

Quand le devoir appelle… Il faut y répondre !

> Envie d'un nouveau challenge? Découvrez plus de 1.500 offres d'emploi !

Retour à la liste