Déclaration d’impôt : salariés, ne tardez pas !

Rédigé par: Jennifer Mertens
Date de publication: 26 juin 2019

Ça y est, nous sommes déjà à la fin du mois de juin. Et qui dit mois de juin, dit forcément déclaration d’impôt. Une paperasse incontournable avant de profiter des vacances qui peut vite se révéler compliquée. On vous aide à vous en ressortir indemne.

impots salariés

Quand envoyer sa déclaration d’impôts ?

Si remplir sa déclaration est un exercice parfois périlleux, même avec une certaine expérience, l’envoyer en retard, voire ne pas l’envoyer du tout peut vous valoir une amende (de 50 à 1250€) ou une augmentation d’impôt, jusqu’à 200 %. Afin d’éviter cela, on pensera donc à s’y prendre à l’avance, mais surtout à se renseigner sur la date limite d’envoi.

Dans le cas des salariés, la date limite pour envoyer votre déclaration d’impôt en version papier est le 28 juin 2019. Pensez à l’envoyer en recommander afin d’avoir une preuve de la date d’envoi. En cas de souci, cela vous évitera de recevoir une sanction.

Pour le formulaire en ligne, vous avez jusqu’au 11 juillet 2019 pour le remplir via Tax-on-web. Enfin, si vous faites appel à un spécialiste pour remplir votre déclaration fiscale, celui-ci pourra l’envoyer jusqu’au 24 octobre 2019.

Si vous souhaitez demander un délai pour rendre votre déclaration fiscale, c’est possible, mais il faut en faire la demande AVANT la date limite. Pour cela, vous devrez un faire la demande écrite, signée et datée au bureau de taxation. Envoyez votre demande en recommandé afin d’avoir une preuve de la date d’envoi.

>> Plus d’information sur le site du SPF Finances

Comment est calculé l’impôt ?

Toute personne est soumise à l’impôt, mais celui-ci ne s’applique pas de la même manière pour tout le monde. En Belgique, l’impôt est progressif ce qui veut dire que la taxation évolue en fonction des revenus. Plus une personne gagne de l’argent, plus elle est taxée.

Pour calculer le montant de l’impôt, on se base sur l’ensemble des revenus d’une personne (salaires, avantage en nature, revenus de remplacement, pensions et rentes) et on y applique un impôt dit de base.

De cette taxation de base sont soustraites toutes les réductions d’impôts valables et frais déductibles, notamment les frais liés à l’exercice de sa profession.

>> Retrouvez des astuces légales pour réduire vos impôts

Ensuite, c’est au tour de l’impôt complémentaire d’être calculé. Celui-ci se fait sur base de certaines possessions d’une personne, notamment les revenus mobiliers et immobiliers. On ajoute également les impôts régionaux et communaux qui varient en fonction de la situation géographique de la personne concernée et, enfin, on arrive au montant total de l’impôt dû.

Remplir sa déclaration fiscale

Si vous remplissez vous-même votre déclaration, qu’elle soit papier ou numérique, faites bien attention à ne rien oublier. L’administration a accès à un nombre impressionnant de données vous concernant, il est donc vraiment déconseillé d’essayer de mentir ou d’omettre des informations.

Vous pouvez consulter ces données sur votre compte personnel sur le site dédié MyMinfin, dans la section documents.

Pour remplir correctement sa déclaration fiscale et savoir à quoi correspond chaque code, le SPF Finances met à disposition des fiches explicatives.

Vous pouvez les consulter sur le site du SPF Finances.

De plus, comme chaque année, le SPF Finances propose des aides aux citoyens pour remplir leur déclaration fiscale. Ceux qui le désirent peuvent se rendre dans les bureaux du SPF finances ou se rendre sur leur site afin de trouver la réponse à leur question.

>> Consultez le site du SPF Finances pour connaitre les différentes Contact Center

Pour rappel, les impôts servent à financer les dépenses fédérales, notamment les prestations sociales, l’enseignement, les affaires économiques, le fonctionnement des administrations, l’ordre et la sûreté publique, les loisirs, la culture et la religion, mais aussi la santé, la défense, l’environnement et la dette publique.

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi