Déjouez les jeux d'esprit des recruteurs en entretien d'embauche

Publié : dimanche 24 septembre 2017

Que cherchent à  savoir les recruteurs lorsqu'ils font un long silence, posent des questions étranges ou analysent votre façon de parler? En entretien d'embauche, ne tombez pas dans leurs pièges!

Les recruteurs ne se basent pas uniquement sur le CV pour décider quelle personne ils vont engager. L'entretien d'embauche est également un moment décisif. Avez-vous déjà  eu l'impression de devoir répondre à  des questions-pièges, ou que le recruteur accordait plus d'importance à  votre façon de parler qu'à  ce que vous disiez vraiment?

Dans ces situations stressantes, ne paniquez pas! Références vous dévoile les tactiques des recruteur: suivez nos quelques conseils pour déjouer leur jeux d'esprit.

1. Le silence embarrassant

Leur but: Vous faire parler
Si le recruteur installe un silence gênant, vous allez vous sentir mal à  l'aise et raconter tout ce qui vous passe par la tête pour combler cette situation inconfortable. Ils pourront alors observer votre comportement en situation de 'panique'.

> À voir aussi: 5 astuces pour réussir votre entretien d'embauche !

2. Les questions précises sur votre ancien employeur

Leur but : Vous inciter à  être honnête
Le recruteur vous demande par exemple d'épeler le nom de votre ancien patron au début de l'entretien? Comme cela ressemble à  une formalité officielle, le candidat pensera que son ancien employeur va être contacté alors que ce n'est sans doute pas le cas. Dès lors, le candidat aura tendance à  être plus honnête.

> Envie d'un nouveau challenge professionnel? Découvrez plus de 1.400 jobs à pourvoir !

3. La question vague

Leur but : Savoir si vous êtes orienté problème ou solution
Si le recruteur vous demande de relater une situation difficile, mais ne spécifie pas si vous devez aussi expliquer comment vous vous en êtes sorti, il cherche à  cerner votre personnalité. Si le candidat arrive difficilement à  penser à  une situation d'échec, c'est qu'il a l'habitude de résoudre les problèmes et qu'il ne considère donc pas ces situations comme des échecs. Un candidat orienté problème, quant à  lui, relatera simplement une situation difficile qu'il a rencontré...

> À voir aussi: 10 erreurs professionnelles… Et comment s’en sortir !

4. Analyser votre usage des adverbes

Leur but : Cerner votre personnalité
Les candidats performants sont plus susceptibles de répondre sans utiliser d'adverbes : leur réponse se suffit à  elle-même. Les candidats plus faibles utiliseront des adverbes pour agrémenter leur réponse et lui donner plus de force, car les faits ne sont pas assez parlants.

5. Analyser le temps de vos verbes

Leur but: cerner votre personnalité
Le temps passé serait principalement utilisé par les candidats performants, alors que les moins bons candidats utiliseraient plus souvent le temps présent et le temps futur. Il vaut donc mieux utiliser le passé lorsque l'on vous demande d'expliquer quelque chose.

6. Analyser la voie active ou passive

Leur but: cerner votre personnalité
La voie passive est moins naturelle que la voie active et est souvent utilisée par des candidats qui essayent de paraître plus intelligents que ce qu'ils sont vraiment.

> Pour vous aider: 8 astuces pour booster votre confiance en vous !

7. Guetter les mots 'toujours' et 'jamais'

Leur but: évaluer votre aplomb
Ces deux mots seraient plus utilisés par des candidats pas très surs d'eux. Par exemple, la phrase "Ce département ne fait jamais ce qu'il faut faire et demande toujours mon aide" révèle de l'insécurité.

> Découvrez 3 choses à dire au lieu de « je ne sais pas ».

Retour à la liste