Depuis 10 ans, la Wallonie picarde a son campus

La Wallonie picarde entend clairement se positionner sur le front des compétences numériques. Grâce aux dix années d'efforts consentis par l'initiative locale de l’Eurometropolitan e-Campus, elle peut se prévaloir d'un beau portefeuille de formations.

E-campus

Jusqu’il y a une dizaine d’années, l’offre de formation en Wallonie picarde s’avérait relativement restreinte. Résultat : un exode massif des jeunes vers des établissements universitaires à Bruxelles, Mons, Namur ou ailleurs… d’où ils ne revenaient pas toujours au terme de leurs études ! Ces éléments ont alors poussé à la création de l’Eurometropolitan e-Campus à Tournai en 2011.

Mathilde Musin, Directrice de l’institution, explique que « l’Ee-Campus n’a pas pour mission d’organiser elle-même des formations mais bien d’identifier les besoins des entreprises locales en termes de compétences et de mettre sur pied des programmes de formation adaptés. Ceci se fait en partenariat avec tous les acteurs traditionnels de l'enseignement : institutions universitaires, hautes écoles, IFAPME, instituts de promotion sociale, centres de compétence comme Technocité, etc. »

En pratique, l’Ee-Campus fournit à ces partenaires des aides concrètes telles que la mise à disposition de locaux, des actions de communication avant le lancement de programmes ou encore le suivi et l’évaluation de ceux-ci. « Son rôle est évidemment aussi de coordonner l'action de toutes les parties prenantes, avec une volonté de décloisonnement pour les faire collaborer au maximum », précise notre interlocutrice.

Anticiper les besoins du marché

Étant donné la grande variété des partenaires, les formations proposées le sont tout autant : formations qualifiantes débouchant sur l'obtention d'un certificat universitaire, formations en alternance, formations spécifiques sur une journée, etc. Dans tous les cas de figure, il s’agit néanmoins de formations continues axées autour de la transition numérique des métiers.

« La cybersécurité est l’un de nos chevaux de bataille depuis plusieurs années », détaille la directrice. « Au-delà de ça, nous avons par exemple aussi des formations de développeur en intelligence artificielle, des programmes autour du Building Information Management (BIM), un certificat interuniversitaire dans le domaine de la transition numérique de l'enseignement, des formations en lien avec les concepts de smart city et d’e-tourisme et d’autres encore dans le domaine du numérique responsable. À chaque fois, nous essayons de former à des compétences dont les entreprises auront besoin dans quelques années. »

Dix ans en une journée

Envie d’en savoir plus ? Le 20 octobre prochain, l’Ee-Campus organise un « W’Happy Digital Day ». Ce sera l’occasion de revenir sur les accomplissements d'une décennie d'activité, mais aussi de se tourner vers l’avenir. Vous pourrez y rencontrer tous les partenaires de l’institution ainsi qu’une cinquantaine d'entreprises régionales.

La journée sera rehaussée par des conférences thématiques et diverses actions des partenaires. Par exemple, Technocité tiendra une séance d'information sur les métiers de l’IT à destination des élèves des deux dernières années du secondaire. Pour sa part, le Forem organisera un Jobday des métiers du digital. Une séance académique clôturera la journée.

Mathilde Mazuin   E-campus

Mathilde Musin, Directrice de l’Eurometropolitan e-Campus. 

Toutes les activités de la journée sont gratuites, mais il est nécessaire de s'inscrire préalablement sur www.ee-campus.be.

Retour à la liste