Depuis juillet 2017, il y a moins de chômeurs en Wallonie qu’en Flandre

Publié : Par

En pleine polémique sur le Forem, organisme régional chargé de la mise à l’emploi et de la formation en région, l’Onem, Office fédéral, livre ses chiffres pour l’ensemble du pays, actualisés à la fin de juillet 2017.

Pour la première fois depuis très longtemps, il y a moins de chômeurs complets indemnisés en Wallonie qu’en Flandre, expliquent nos confrères de la RTBF. En juillet 2017, on dénombrait en effet en Région flamande 154.060 chômeurs complets, 153.605 en Région wallonne et 66.627 en Région de Bruxelles-Capitale, pour un total de 374.292 chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi qui ont perçu une allocation, soit 22.152 personnes de moins qu’en juillet 2016 (-5,6%).

Cependant, le taux de chômage reste bien supérieur en Wallonie, mais comme il baisse plus vite, le chiffre absolu est redescendu en-dessous du chiffre flamand: sur base annuelle, il a diminiué de 8,2% en Région wallonne, de 0,9% en Région de Bruxelles-Capitale et de 4,8% en Région flamande.

Le chômage complet diminue de manière plus rapide chez les hommes (-5,6%) que chez les femmes (-5,5%). Mais aussi chez les jeunes de moins de 25 ans, où il a diminué de 18%, alors que celui des 25 à 49 ans a diminué de 6,1% et celui des 50 à 59 ans de 9,9%. À l’inverse, le nombre de chômeurs de 60 à 65 ans a augmenté de 57%: un effet de la modification réglementaire concernant le relèvement de la limite d’âge pour l’obtention d’une dispense d’inscription comme demandeur d’emploi, qui a été relevé en 2017 de 61 à 62 ans.

Retour à la liste