Des concours pour doper son CV

Plus aucune entreprise, plus aucune organisation, ne peut se permettre aujourd’hui d’ignorer les menaces liées à la cybersécurité. L’ampleur de cette menace croît rapidement : l’équipe d’intervention en sécurité informatique du gouvernement fédéral (CERT.be) indiquait tout récemment que les incidents rapportés ont augmenté de 30 % entre 2014 et 2015, avec une moyenne de 1.092 incidents par mois.

Découvrez nos offres d'emploi dans la sécurité informatique.

Comment y faire face ? En déployant non seulement des moyens techniques mais aussi et surtout en s’appuyant sur des experts… qui font actuellement cruellement défaut. Selon une enquête réalisée à l’échelle internationale, quelque 35 % des entreprises ne parviennent pas à pourvoir à l’ensemble des postes ouverts en sécurité. « Avec l’augmentation du nombre d’incidents de sécurité, il nous faut davantage d’experts sur le terrain », assure Miguel De Bruycker, directeur du Centre belge pour la cybersécurité. C’est dans ce contexte de pénurie que se déroulait, cette semaine à Bruxelles, la seconde édition du « Cyber Security Challenge Belgium », après une phase de qualification précédemment tenue en ligne. Près de 300 étudiants issus de 30 hautes écoles et universités y avaient pris part : dans un délai de 30 heures, les équipes devaient résoudre une série de problèmes techniques proches de cas réels, imaginés sur la base d’expériences de terrain. Les 10 meilleures équipes étaient invitées à la finale, au cours de laquelle les exercices étaient qualifiés d’« encore plus complexes. »

Pour les participants, une telle épreuve, d’ailleurs soutenue par les établissements d’enseignement supérieur, « offre aux étudiants une chance de se profiler comme la nouvelle génération de cyberdéfenseurs et de saisir les opportunités qu’une spécialisation ou une carrière dans la cybersécurité peuvent offrir », estiment les organisateurs du challenge.

Ce n’est pas non plus un hasard si l’événement est aussi soutenu par des acteurs majeurs du secteur financier (Hello Bank, KBC) et des télécoms (Proximus, Telenet). « C’est que ces acteurs considèrent la cybersécurité comme une priorité stratégique, estime Vincent Defrenne, associé chez Nviso, une entreprise spécialisée dans la sécurité informatique qui a précisément organisé ce challenge afin de susciter des vocations. Ces entreprises sont unies par leur ambition de renforcer l’intérêt des étudiants pour le sujet, et de contribuer à l’émergence toujours marquée d’une nouvelle génération de spécialistes. »

Selon Vincent Defrenne, l’objectif est atteint. « Des étudiants qui ont participé au challenge l’an dernier ont choisi de se spécialiser dans ces matières, en ont fait un thème de mémoire ou ont recherché des stages dans des entreprises spécialisées, dit-il. D’autres ont trouvé un job dans ce domaine, ce qui était pré- cisément l’un des objectifs recherchés. »

Découvrez nos 850 offres d'emploi.

Événement de recrutement

L’aspect « compétition », pour susciter des vocations ou renforcer l’attractivité de l’organisateur, est aussi cultivé par Akka-Matis, une société de conseils en ingénierie qui organisera, le 7 avril prochain, la 6e édition de son « Engineering Day » dédié aux étudiants et jeunes ingénieurs. L’événement sera d’ailleurs focalisé cette année sur le thème du jeu et du gaming.

Découvrez nos offres d'emploi pour ingénieurs

« Cette rencontre sera l’occasion de jouer cartes sur table et de proposer aux futurs et jeunes diplômés plus de 100 postes à pourvoir », précise l’entreprise. Pour s’inscrire à cet événement, les jeunes ingénieurs intéressés peuvent dès maintenant envoyer leur CV. « Les meilleurs seront sélectionnés pour l’étape suivante pour s’affronter et se surpasser lors de jeux d’équipes, de jeux en réseau et de quiz. »

Ce samedi 28 mars, enfin, se déroulera à l’ULB le High School Challenge, une sorte de business game destiné dans ce cas précis à sensibiliser les élèves de dernière année de l'enseignement secondaire au domaine de la gestion à travers une mise en situation.

«Bâtie sur le succès du Solvay Business Game, cette activité, organisée par des étudiants de la Solvay Brussels School of Economics and Management (SBS-EM), proposera à plusieurs équipes d'élèves de résoudre un problème marketing, précise-t-on à l’ULB. Mais avant de s'atteler à la tâche, les élèves assisteront à deux workshops, l'un pour leur donner des bases en marketing, l'autre pour leur apprendre à bien se présenter. »

Tout au long de la journée, les participants seront entourés d'étudiants de la SBS-EM, auxquels ils pourront poser toutes leurs questions. Ils auront aussi la possibilité de rencontrer des professeurs de la faculté.

 

D'autres astuces pour booster votre CV ? Découvrez nos 5 conseils pour avoir un CV percutant.

Par

Publié :

Retour à la liste