Des dizaines de postes à pourvoir

t&p

Solidement ancrée sur le marché belge depuis plus de 40 ans, l’entreprise générale de construction Thomas & Piron est en recherche constante de main-d’œuvre. Sa participation au salon Talentum City Namur, le 10 septembre prochain, est donc une évidence.

>> S'inscrire gratuitement 

Le secteur de la construction n’a pas non plus échappé à la crise sanitaire. Chez Thomas&Piron, l’un des leaders du marché, les activités ont été suspendues pendant un mois, au début du confinement. «Nous n’étions pas en mesure d’assurer à court terme le nécessaire au niveau des mesures sanitaires et de la distanciation, tant sur le lieu de travail que dans les déplacements des travailleurs en camionnette», explique Philippe Callens, directeur RH. Le travail a toutefois pu reprendre rapidement au sein du groupe: «Le personnel d’encadrement a réfléchi à des solutions. Après un mois, entre 70 et 80% des travailleurs ont pu reprendre. Et très vite, 100% de l’effectif était de nouveau occupé. L’activité reprend plein pot».

Une pénurie de main-d’œuvre

La crise a donc eu un impact limité chez T&P: «Il y avait du travail pour tout le monde au niveau des chantiers en cours. Concernant les ventes, c’était plus compliqué entre mars et mai. Mais nous reprenons du poil de la bête depuis juillet. Il y aura quand même un manque à gagner, mais notre solidité financière a permis de maintenir, et de continuer à maintenir, l’ensemble de nos emplois. Mieux, nous recrutons!», poursuit Philippe Callens.

Des recrutements indispensables, dans un secteur en constante pénurie de main-d’œuvre. «Nous étions déjà en recrutement avant le confinement. La difficulté de trouver des profils d’ouvriers qualifiés est la même, crise ou pas». Avec plus de 1.100 ouvriers en Belgique, les besoins de l’entreprise sont importants: «Nous recherchons des dizaines d’ouvriers maçons, des couvreurs, des menuisiers, des chauffagistes… Nous recrutons également au niveau de l’encadrement de chantiers». Sa participation au salon Talentum constitue donc un billet de recrutement majeur: «Nous pensions trouver des gens en recherche d’emploi, issus de secteurs en difficulté. Mais les ouvriers qualifiés sont tellement sollicités qu’ils n’ont pas de mal à trouver du boulot. Nous avons recruté pendant la crise mais pas suffisamment. On espère que Talentum sera une solution».

Et T&P ne manque pas d’arguments pour attirer des candidats: «On donne priorité à la main-d’œuvre locale. C’est un label chez nous. Le groupe est très solide financièrement. Nous avons à chaque fois pu traverser les turbulences sans casse. Il y a une sécurité de l’emploi. Notre entreprise est structurée, avec mise à disposition de tous les moyens les plus avancés, tant en terme de logistique que de sécurité. Nous encourageons et investissons dans les formations et les opportunités d’évolutions en interne. Nous sommes une entreprise à taille humaine. Les gens savent pour qui et avec qui ils travaillent», conclut Philippe Callens.

Mélodie Voué

>> S'inscrire gratuitement