Des procédures de recrutement très rapides

Rédigé par: Philippe Van Lil
Date de publication: 23 déc. 2022
Catégorie:

La SWDE compte aujourd'hui quelque 1.300 collaborateurs en Wallonie. Chaque année, elle en engage plusieurs dizaines pour compenser les départs naturels et assurer sa croissance. Audrey Gijsens, RH Talent Manager, nous détaille les profils recherchés et les procédures de recrutement.

Audrey Gijsens

Audrey Gijsens, RH Talent Manager chez SWDE. 

Quels types de collaborateurs recherchez-vous ?

Audrey Gijsens : « Nous avons des postes à pourvoir pour des fonctions très diverses un peu partout en Wallonie, de Verviers à Tournai en passant par Couillet par exemple. Nous cherchons entre autres des responsables informatiques tels que des gestionnaires d'application, des profils techniques tels que des électromécaniciens et des fontainiers, des ingénieurs et bioingénieurs, du personnel administratif et des scientifiques pour nos projets de recherche et développement. »

Via quels canaux les recrutez-vous ?

A. G. : « Nous diffusons nos offres sur notre site web, via les sites d'emploi traditionnels, mais aussi via les réseaux sociaux comme Facebook, LinkedIn, Instagram… ce qui est devenu indispensable aujourd’hui. Cette année, nous avons revu la page emploi de notre propre site en vue d’y intégrer des fiches métiers pour l'ensemble des fonctions présentes dans notre société. Cela permet aux futurs collaborateurs de se faire une idée précise de ce à quoi ils postulent, mais aussi de mieux informer le citoyen à propos de nos différentes expertises. »

Combien de temps prend un engagement ?

A. G. : « Nous cherchons à réaliser un recrutement réellement dynamique, efficace et rapide. Lorsque nous avons par exemple reçu la candidature de Kevin Lippens (lire l'article ici), nous l’avons contacté dans les 48 heures qui ont suivi le dépôt de sa candidature. Aussitôt, nous avons planifié ensemble la suite de la procédure. En tout, du premier contact à la décision finale d'embauche en passant par les entretiens, cela a pris deux semaines à peine. Nous devons être particulièrement proactifs pour les métiers en pénurie. Outre notre forte disponibilité pour les candidats, nous contactons aussi des profils qui nous paraissent prometteurs via des canaux comme LinkedIn avant même qu'ils postulent. Un simple contact téléphonique permet alors d’évaluer très rapidement si nous pouvons nous aligner en termes de motivation, d'exigences salariales, etc., et si cela vaut la peine d'aller plus loin. »

Quels sont les éléments les plus attractifs pour un futur collaborateur ?

A. G. : « Le sens même de notre travail est une valeur attractive en soi. D’une part, nous œuvrons au service des citoyens pour la fourniture d’un besoin vital qu’est l'eau potable. D’autre part, nous travaillons à la gestion, la protection et la préservation des ressources en eau, dans un contexte de changement climatique qui rend cette tâche d’autant plus essentielle. Notre culture d'entreprise privilégie une implication forte des équipes dans la gestion quotidienne et dans les multiples projets d’envergure ; nous nous inscrivons dans une volonté d'amélioration continue. »

Comment impliquez-vous vos équipes ?

A. G. : « Tout d’abord, nous renforçons et valorisons les compétences de nos collaborateurs grâce à une offre très large de formations continues. Nous développons le leadership de nos managers afin qu’ils soient en permanence à l’écoute de leurs équipes, qu’ils veillent à partager les indicateurs de performance et qu’ils discutent avec leurs collaborateurs des améliorations à mettre en place.

Depuis l’an dernier, nous disposons par exemple en interne d’un incubateur d'idées. Ceci favorise l'innovation de manière générale et la mise en œuvre dans des délais très courts, de quelques semaines à quelques mois, de solutions très concrètes pour améliorer notre fonctionnement. »