Dessin en architecture, un bon plan

Bérengère André occupe aujourd'hui la fonction de dessinatrice en architecture dans un bureau de la région de Tournai. Elle doit cette opportunité au fait d'avoir suivi une formation au sein du centre Technocité dans un métier en recherche de talents.

Technocité

Il y a une trentaine d'années, Bérengère André a suivi des études en infographie, qu’elle enseigna elle-même par la suite à des étudiants. Puis, vint une période de transition, pendant laquelle elle exerça une autre activité professionnelle, pour finalement revenir à un job lié aux outils informatiques dans le cadre d'un bureau d'aménagement d'intérieur.

De la table à dessin aux logiciels informatiques

« Les aléas de la vie ont ensuite fait que ce bureau a décidé de se séparer de moi », se souvient-elle. « J'ai alors décidé qu'il était temps de faire une bonne remise à jour de mes compétences pour pouvoir accéder au domaine de l'architecture. Fin 2019, je me suis orientée vers une formation de Technocité. Elle était centrée sur des logiciels de dessin fort utilisés de nos jours en architecture : AutoCAD et Revit, développés par l'éditeur Autodesk. »

Est-ce que ce fut un grand chamboulement ? « Non, car j'avais déjà utilisé AutoCAD, qui est un outil de référence depuis une quarantaine d'années. Pour Revit, plus récent, ça n’a pas été trop difficile non plus car, grâce à ma formation initiale, j'avais acquis une bonne compréhension de ce genre de logiciels et certains automatismes. De plus, même si, avec les années, l'outil informatique a peu à peu remplacé la table à dessin, le papier et l'encre de Chine, les normes du dessin technique n'ont guère évolué. »

Au bon endroit avec les bonnes personnes

Organisée en horaire de jour à temps plein, cette formation a duré trois mois. Bérengère André n'en garde que de bons souvenirs : « J'ai eu l'impression de me retrouver au bon endroit et avec les bonnes personnes, dans une formation qui me correspondait vraiment. D’un très bon niveau, le formateur s’est également avéré un excellent pédagogue. Dans mon groupe, il y avait des gens de tous âges et aux bagages relativement différents. Le formateur a réussi la prouesse de nous faire quasiment tous converger au même niveau. »

Le choix de notre interlocutrice s’avéra judicieux. À l’époque, Technocité avait organisé cette formation en collaboration avec le Forem car le dessin technique était une fonction en pénurie de personnel qualifié. Au terme de la formation, Bérengère André décrocha un stage au sein d'un bureau d'architecture de la région de Tournai, dont elle est originaire : « J’ai eu immédiatement l'opportunité de travailler à la maquette d'un ‘gros bazar’ : un grand immeuble à appartements. À la fin du stage, le bureau m’a proposé un CDD. »

Bérengère André estime que le volet de la formation consacré au logiciel Revit constitue un avantage indéniable pour trouver du travail : « Ils devient l’outil de référence dans mon métier. Il permet en effet de réaliser directement la maquette d'un projet de construction et d'en extraire de multiples données, comme le coût des matériaux nécessaires pour le réaliser. Or, paradoxalement, ce logiciel n'est pas encore très répandu en Wallonie. Quand on postule avec ce genre de compétences en poche, c'est forcément un plus ! », se réjouit-elle.

Laetizia Bazzoni

Bérengère André.

Retour à la liste