Devenez CEO en six étapes

Le magazine Vacature a analysé et recoupé les CV d'une centaine de CEO actifs en Belgique afin d'en dégager quelques convergences. Voici donc les "six grandes étapes", parfois étonnantes, pour devenir l'un deux.

> A la recherche d'un nouveau challenge (comme CEO, ou pas)? Découvrez nos 1500 offres d'emploi 

Le modus operandi

 

Nos confrères de Vacature ont établi une liste rassemblant les 200 plus grandes entreprises belges répertoriées dans le Trends Top 30.000. Dans ce top 200 furent ensuite sélectionnés 100 cv. En plus de toutes ces données, les journalistes ont pu consulter la banque de données des spécialiste du recrutement Hudson et Korn Ferry.

 

Devenir CEO: Six étapes

 

1. Ils ont étudié le latin

La moitié des actuels CEO en Belgique ont étudié un jour le latin. Ensuite, la plupart se sont tournés vers les sciences pour boucler leurs études secondaires.

 

2. Des hautes études pour devenir juriste, ingénieur et économiste

90% des CEO sélectionnés sont passés par l'université. Ingénieurs commerciaux et diplômés de "sciences éco" forment le plus gros bataillon des universitaires (33%). 26 % possèdent un diplôme d'ingénieur civil et 4% celui d'ingénieur industirel. Les ingénieurs forment donc le second grand groupe d'universitaires (30%). Le podium est complété par les juristes: 12%.

> Voir aussi: "Les 10 compétences les plus demandées" 

 

3. Poursuivre sa formation, notamment via un MBA

 

Sept CEO sur dix ont encore étudié après avoir obtenu leur diplôme. Un bon tiers a poursuivi sa formation en se focalisant principalement sur les aspects finance, fiscalité ou marketing. En ce qui concerne le MBA, il touche aussi un bon tiers des CEO sélectionnés.

Dans ce cas, l'école française Insead de Fontainebleau semble remporter le suffrage de popularité.  Viennent ensuite la Vlerick Leuven Gent Management School et la Solvay Business School (ULB/VUB). 10% des CEO peuvent se targuer d'avoir réalisé un doctorat.

> Voir aussi: "Combien rapporte un diplôme supplémentaire" 

 

4. Avoir débuté dans un département finance ou vente

Un CEO sur trois a apparemment démarré sa carrière dans l'un de ces départements. C'est aussi la cas pour le service marketing. Bizarrement, peu ont débuté leur carrière dans les services "production" ou "recherche et développement".

 

5. Se frotter avec une expérience à  l'étranger


50% des CEO peuvent avancer une expérience dans une entreprise à l'étranger. Précisons que pour beaucoup, l'étranger représente les pays frontaliers. 28% se sont rendus, par contre, dans des pays comme les Etats-Unis, la Chine ou encore la Malaisie.

> Voir aussi: "Emploi au Canada: les belges francophones très demandés" 

 

6. Les ceo ne sont pas des jobhoppers

En moyenne, le cv du CEO compte trois entreprises pour lesquelles il a travaillé. La statistique suivante est encore plus impressionnante: un sur cinq ne change jamais de société...  Mais, bien entendu, durant leur carrière ils remplissent divers rôles au sein de l'entreprise.

Source: Vacature - Traduction: L.Dp

> Êtes-vous suffisamment rémunéré? Découvrez-le grâce à notre compas des salaires 

 

Publié :

Retour à la liste