Devez-vous rester joignable pendant vos vacances ?

Publié :

La formule  « vacances, on oublie tout » aurait-elle disparu avec la disparition des frais de roaming en Europe? Il semble effectivement que le travailleur moderne ne se déconnecte plus jamais à 100 % de son boulot, même quand il a les pieds dans l’eau. D’après une enquête de Securex, pas moins de 66 % des employés belges restent joignables durant leurs vacances, au cas où leurs collègues restés au bureau auraient l’une ou l’autre question à  leur poser. Et si 50 % de ces employés connectés le sont uniquement pour des demandes urgentes, 16 % acceptent également les coups de fil non urgents. Une tendance déjà très répandue, puisque trois personnes sur quatre rapportent avoir déjà  été contactées pendant leurs congés… En général, les hommes restent davantage joignables en vacances que les femmes (75 % contre 59 %) et les travailleurs de plus de 50 ans le sont également plus que leurs collègues âgés de 25 à  49 ans (74 % contre 63 %).

> Voir aussi : Les smartphones, quel impact sur la vie des travailleurs ?

Les travailleurs qui n’ont pas de remplaçant au bureau sont aussi plus disposés à  répondre aux questions que ceux qui sont remplacés (79 % contre 62 %). En outre, la technologie creuse un fossé entre les travailleurs connectés et les autres : ceux qui possèdent un smartphone ou une tablette leur permettant de consulter leurs e-mails professionnels sont bien plus disponibles que ceux qui abandonnent internet au soleil (76 % contre 50 %). Et le stress, dans tout ça ? D’après l’enquête, à peine 13 % des travailleurs joignables le ressentent. Et parmi ceux-ci, 90 % ont eux-mêmes choisi de garder un œil sur leur portable pendant leurs vacances. Or, dans les 10 % restant, ceux forcés par leur employeur à rester joignables, le niveau de stress est six fois plus élevé (46 % contre 8 %). Rester connecté en vacances, oui, mais uniquement de son plein gré ? Parfois, abandonner ses dossiers à un collègue sans savoir s’ils seront menés à bien génère davantage de stress que répondre au téléphone.

> Voir aussi : Voici les cinq choses à faire au bureau avant de partir en vacances

Pour partir l’esprit léger et réussir à lâcher votre portable sur la plage, il ne vous reste plus qu’à collaborer étroitement avec votre remplaçant avant votre départ : listez les affaires qui devront être traitées en votre absence et celles qui peuvent attendre votre retour, et préparez-lui toutes les informations dont il pourrait avoir besoin. Bonnes vacances !

> Voir aussi : Comment rester injoignable en vacances?

 

Retour à la liste