Dois-je préciser la nature de ma maladie à mon patron?

"Un jour, je n’ai pas pu sortir du lit. Ce n’était pas la grippe, mais une extrême fatigue. Mon docteur m’a dit que je flirtais avec un burn-out et m’a prescrit deux semaines de congé maladie. Pour le moment, je ne veux pas encore informer mon employeur de ce que j’ai, car il y a beaucoup de chances qu’il ne comprenne pas. Dois-je donner des détails sur les raisons de mon incapacité de travail ?"
La réponse de Kathy Dillies, conseillère chez SD Worx

Dans le cas d’une incapacité de travail pour cause de maladie, vous devez respecter trois obligations vis-à -vis de votre employeur.

1. L’informer de votre maladie aussi rapidement que possible. Le règlement de travail peut déterminer les délais dans lesquels vous devez réagir.

2. Lui fournir un certificat médical. Vous lui procurez le certificat si votre employeur le demande. Dans ce cas-là , vous respectez une période de deux jours de travail après sa demande. L’obligation de remettre un certificat médical peut aussi être reprise dans le règlement de travail. Dans ce cas-là , respectez le délai de remise repris dans le règlement de travail. S’il n’y a pas de délai mentionné, remettez le certificat dans les deux jours à  partir du premier jour de maladie.

Le certificat médical doit reprendre un certain nombre de données (par exemple la durée prévue de l’arrêt de travail). Les raisons précises de l’incapacité de travail ne font pas partie des mentions obligatoires.

3. Les contrôles par un médecin-contrôle sont possibles.

Votre employeur a le droit de faire contrôler votre incapacité de travail par un médecin- contrôle. Le médecin-contrôle :

  • Examine si vous êtes effectivement dans l’incapacité de travailler
  • Contrôle la durée prévue de votre incapacité de travail
  • Vérifie les autres données médicales, pour autant que cela soit nécessaire dans le cadre de sa mission.

Sur les raisons de la maladie, le médecin-contrôle ne peut cependant pas faire de rapport à  votre employeur. Sur ce point il est lié au secret médical, comme chaque médecin.

 

Conclusion : Vous n’êtes absolument pas obligé de donner à  votre employeur les raisons de votre incapacité de travail. Le médecin-contrôle ne peut pas non plus lui faire de rapport là -dessus.

Retour à la liste