Dois-je rester travailler en cas de panne d'électricité au bureau?

Publié : dimanche 10 septembre 2017

"S’il y a une panne d’électricité au travail et que je suis donc techniquement dans l’impossibilité de travailler, puis-je rentrer chez moi ?"
La réponse de Karin Buelens, conseillère chez SD Worx

Puis-je rentrer chez moi ?

Si l’électricité est coupée au travail et que vous êtes donc au "chômage technique", vous ne pouvez pas décider de vous-même de rentrer chez vous. Votre employeur peut d’abord vous demander de travailler temporairement autrement, dans un travail qui correspond à  vos capacités.

Dès que votre patron vous renvoie chez vous, vous pouvez quitter le travail. Le jour où vous serez renvoyé chez vous, votre employeur devra vous verser votre salaire habituel.

> À lire aussi: Puis-je prester des heures supplémentaires de ma propre initiative ?

Chômage temporaire pour cause d’incident technique

A certaines conditions et pourvu que vous ayez rempli un formulaire légal, votre employeur peut demander à  l’ONEM de vous mettre temporairement au chômage temporaire pour cause d’incident technique. C’est seulement possible pour les ouvriers. Quand l’ONEM accepte l’incident technique, vous pouvez éventuellement en tant qu’ouvrier profiter d’allocations de chômage.

Pour l’ONEM, on parle d’incident technique quand plusieurs conditions sont simultanément remplies. L’incident doit ainsi être un obstacle effectif qui rend vraiment impossible le fait de continuer à  travailler. Il doit s’agir d’un cas de force majeure et l’incident technique doit se dérouler à  l’intérieur de l’entreprise.

De plus, les ouvriers peuvent seulement être considérés comme au chômage temporaire pour cause d’incident technique à  partir du huitième jour. Les sept premiers jours doivent donc être payés par l’employeur.

L’employeur ne doit pas payer de salaire si le travailleur refuse une offre de changement de travail. Ce remplacement doit bien sûr correspondre aux aptitudes physiques et intellectuelles de l’ouvrier et être compatible avec ses qualifications professionnelles.

> À lire aussi: 10 erreurs professionnelles… Et comment s’en sortir !

Conclusion

S’il y a une coupure d’électricité au travail et que vous êtes par conséquent au chômage technique, vous ne pouvez pas décider de votre propre chef de rentrer à  la maison. Vous pouvez seulement quitter votre travail lorsque votre patron vous renvoie chez vous. Ce jour-là , votre employeur doit vous payer normalement.

> À lire aussi: 15 pays où l’on vit mieux qu’en Belgique !

Si la panne d’électricité dure plus longtemps, vous pouvez en tant qu’ouvrier et selon certaines conditions avoir droit à  des allocations de chômage à  partir du huitième jour. Pour cela, votre employeur doit remplir quelques formulaires et les remettre à  l’ONEM.

> À la recherche d'un nouveau challenge professionnel ?

Retour à la liste