Douleurs de nuque ? Près de 8 travailleurs belges sur 10 s'en plaignent !

Date de publication: 13 déc. 2022

8 travailleurs sur 10 ressentent un malaise physique ou mental. C'est ce qu'il ressort d'une étude menée par Mensura, service externe de prévention et de protection au travail. Les douleurs de nuque, d'épaule et les insomnies sont les troubles les plus répandus.

Douleurs physiques

La société Mensura a interrogé près de 1.200 gérants ou responsables RH de PME ainsi que leurs collaborateurs afin d’évaluer quelle attention était prêtée au mode de vie, à la vitalité et à la résilience tant à l’intérieur, qu’à l’extérieur de l’enceinte des PME belges. 

Pas moins de 84 % des travailleurs interrogés ont répondu ressentir régulièrement une ou plusieurs gênes physiques ou mentales, principalement des douleurs au niveau de la nuque et des épaules (47 %), une fatigue persistante (42 %) ou des difficultés à trouver le sommeil (35 %). La nervosité et les problèmes de concentration viennent compléter le tableau.

Par ailleurs, à peine la moitié des travailleurs interrogés indiquent pratiquer une activité physique régulière en dehors des heures de travail. Le sport, mais aussi la marche tranquille, le vélo ou même le jardinage entrent en ligne de compte ici. Beaucoup d’entre eux (41 %) ne trouvent qu’occasionnellement le temps ou l’énergie pour le faire ; d’autres – moins nombreux il est vrai – ne pratiquent tout simplement aucune activité physique.

Violaine Thonnard, experte en vitalité chez Mensura : « Nous avons délibérément défini l’activité physique de manière large. Bouger suffisamment présente de nombreux avantages pour notre santé, comme la diminution des douleurs musculaires et articulaires, l’amélioration de la tension et l’équilibre du taux de cholestérol. Être plus actif nous aide à mieux gérer le stress et à passer des nuits réparatrices. Les activités en extérieur sont à privilégier, car tant l’exercice que la lumière du jour conditionnent la qualité de notre sommeil. Consacrer une partie de son temps libre à bouger est donc essentiel, aussi pour les personnes qui exercent déjà un métier physique. »

Des travailleurs en bonne santé et plus motivés

La bonne nouvelle est que de plus en plus de PME se rendent compte que leurs travailleurs en bonne santé sont plus motivés et plus productifs. Ainsi, 60 % des travailleurs interrogés déclarent que leur employeur prend déjà des initiatives pour promouvoir le bien-être et l’adoption d’un mode de vie (plus) sain. L’activité physique est le principal levier utilisé à cet égard (59 % des entreprises concernées). Les mesures les plus populaires pour encourager les travailleurs à faire de l’exercice sont l’indemnité vélo (63 %) et les défis sportifs collectifs (45 %).

« Reste à savoir si ces initiatives touchent également le groupe de travailleurs qui en a le plus besoin. Les activités sportives, aussi louables soient-elles, n’intéresseront en effet souvent que les sportifs qui pratiquent déjà de l’exercice régulièrement. Dans l’idéal, les employeurs se renseigneront d’abord sur les attentes et intérêts de leurs travailleurs, pour organiser des activités physiques accessibles, à large public. Au sein même de l’environnement de travail également, des mesures peuvent être prises pour ‘inciter’ inconsciemment les travailleurs à bouger davantage. De petits aménagements subtils, mais porteurs de résultats. Pensez à une cage d’escalier agréable, un ascenseur plus discret ou encore la promotion de l’utilisation du vélo d’entreprise comme premier choix pour les déplacements en interne. Dans tous les cas, il est bon de constater que la majorité des PME encouragent l’activité physique et lui réservent même une place pendant les heures de bureau », conclut Violaine Thonnard.

>> À lire aussi : Quand la pression sur les cadres fait basculer des vies

>> Consultez toutes nos offres d'emploi