Embouteillage? Les conseils de savoir-vivre de la Police fédérale!

Chaque hiver, c’est pareil : la Belgique n’est pas très bien préparée aux intempéries. A chaque chute de neige ou verglas, les files s'allongent et la circulation du pays est paralysée...

Etre régulièrement coincé dans les bouchons sur le chemin travail peut se révéler très frustrant. Et comme la Belgique est le pays le plus embouteillé du monde autant s’armer de patience, de courage et faire preuve de créativité pour occuper le temps passé dans les files. Et surtout, de ne pas perdre son calme...

En ces temps difficiles, la Police fédérale nous donne quelques conseils de savoir-vivre dans les embouteillages!

  • Respectez toujours vos distances, pour ne jamais vous laisser surprendre par un ralentissement.
     
  • Lorsque vous approchez une zone d’embouteillage, allumez vos feux de détresse pour prévenir les automobilistes qui vous suivent. Freinez progressivement et vérifiez dans vos rétroviseurs que les véhicules qui vous suivent ralentissent également.
     
  • Dans un premier temps, ne vous approchez pas de trop près du véhicule à l'arrêt devant vous, mais laissez un espace suffisant au cas où le véhicule qui vous suit n'est pas en mesure de s'arrêter à temps.
     
  • Une fois inséré dans une file, évitez de changer souvent de bande de circulation. En restant dans la même file, vous circulerez et ralentirez de la même manière et vous ne bloquerez pas la circulation des véhicules derrière vous. Laissez entre les voitures assez d'espace pour les motocyclistes.
     
  • Restez toujours calme dans un embouteillage. Les agressions dans la circulation sont un fléau moderne mais l’agressivité ne fera jamais avancer une file plus vite.
     
  • Quand le trafic est dense, la police fédérale impose souvent des limitations de vitesse. La capacité maximale d’une autoroute est atteinte à 80 km/h et non à 120 km/h.

 

Retour à la liste