Enfant à l'hôpital? Une semaine de congés payés

La ministre du Travail Monica De Coninck (sp.a) travaille à  une loi grâce à  laquelle un travailleur pourra prendre une semaine de congés payés lorsque son enfant doit être hospitalisé. Le congé devrait pouvoir être prolongé d'une semaine en cas de nécessité.

Le congé ne pourra être pris que dans le cas d'une lourde intervention médicale, pour laquelle le médecin traitant juge qu'une forme d'assistance sociale, familiale ou émotionnelle est nécessaire. Les personnes qui ont un lien particulier avec l'enfant, comme les parents, les parents adoptifs ou les grands parents pourront aussi en faire usage.

Quelle est la situation actuelle?

Pour le moment, l'hospitalisation d'un enfant est une raison impérieuse pour rester à  la maison, à  condition que l'hospitalisation soit imprévue. L'employé ne reçoit pas de salaire pour ces jours d'absence et il peut au maximum prendre 10 jours par an ce genre de "congé familial".

Par ailleurs, le congé pour soins palliatifs existe aussi actuellement (il s'agit d'une forme de crédit-temps). Ce congé autorise à  prendre un mois de congé ou de travailler à  mi-temps (pour les employés à  temps plein). Pour ce type de congé, la parenté avec la personne malade n'est pas obligatoire. Cette loi va être adapté afin que le parent ne soit pas obligé de prendre un mois de congé entier, et qu'il soit possible de s'absenter juste une semaine.

Quand cette loi sera-t-elle d'application?

La nouvelle forme de congé pour les parents avec des enfants malades coûtera 150.000 euros et sera approuvée au prochain conseil des ministres, le dernier de l'année. Après les vacances parlementaires (qui durent jusqu'au 9 octobre), la loi entrera réellement en vigueur.

Retour à la liste