Entretien d’embauche : LA question pour détecter LE bon leader

Pas évident de trouver le bon leader. Celui qui pourra motiver vos troupes et les mener à  réaliser les objectifs de votre entreprise. Quelqu’un qui soit à  la fois expert dans son domaine, mais aussi leader dans l’âme, qui insuffle l’esprit d’équipe à  vos employés et qui les incite à  se dépasser toujours davantage.

Par ailleurs, histoire de vous compliquer un peu plus la tâche, la plupart des experts sont de piètres leaders, tandis que les bons leaders ont en général un CV assez succinct.

Des études montrent que 30 % à  40 % des dirigeants recrutés ne survivent pas plus de 18 mois dans leur nouvelle entreprise.

Comment pouvez-vous dès lors trouver LE bon leader pour votre boîte ?

La question magique

Le jobsite Inc.com prodigue un conseil original. Lors de l’entretien d’embauche de votre futur leader, posez-lui une question bien précise : « Comment avez-vous procédé à  votre dernier licenciement ? » 

La réponse à  cette question révélerait beaucoup de choses au sujet des qualités de leadership du candidat.

Le dégonflé

S’il affirme n’avoir licencié personne, il semble clair qu’il n’est pas le candidat idéal. Vous ne pouvez pas composer une bonne équipe sans la déconstruire et la reconstituer de temps à  autre. Certes, tous les leaders commettent des erreurs. Mais si votre candidat ne peut pas les admettre, les rectifier et en tirer des leçons, il n’est pas celui qu’il vous faut.

Le traître

Si le candidat a effectivement licencié quelqu’un, essayez de savoir comment il a procédé. Vous en saurez plus sur un élément fondamental : à  quel point il est un bon communicateur. S’il vous dit que l’employé était surpris, essayez de savoir pourquoi. Il a probablement mal géré sa relation avec son employé et n’a pas pu le préparer correctement à  la mauvaise nouvelle qui l’attendait.

Le coach

S’il vous dit que l’employé n’était pas étonné, laissez-le vous expliquer comment il s’est entretenu avec lui. Les grands leaders sont souvent comme des coaches : ils donnent des feed-backs circonstanciés et honnêtes. Le candidat répond-il à  ces critères ?

Tentez de savoir pourquoi l’employé ne correspondait pas à  la fonction. Détectez les erreurs qui ont été commises dans le processus de recrutement et analysez la façon dont l’entreprise (surtout votre candidat) a ensuite rectifié ces erreurs. Les bons leaders sont ceux qui se remettent constamment en question et qui tentent inlassablement de se dépasser.

Licenciement... et après ?

Lorsque le candidat a terminé, posez-lui une dernière question : « Qu’avez-vous fait une fois que vous aviez licencié cette personne ? » Vous en apprendrez plus sur son degré d’empathie. Les leaders médiocres se contentent du minimum et proposent des indemnités de licenciement et une lettre de recommandation. En revanche, les grands leaders font ce qu’ils peuvent pour remettre leur ancien employé sur les rails.

Soyez attentif au langage corporel. Un leader doit prendre des décisions rapidement et être persévérant. En même temps, il ne doit pas être un robot et ne pas exprimer de sentiments. 

Indépendamment de la façon dont vous construisez vos équipes, vous devez consacrer autant de temps à  discuter de ce qui va que de ce qui ne va pas. Il est extrêmement difficile de trouver un bon leader. Mais lorsque vous l’aurez trouvé, il mènera votre entreprise vers de nouveaux horizons.

Source : Inc.com

Publié :

Retour à la liste