Entretien d’embauche : LA question qui tue

Publié : lundi 13 mars 2017

Bill Keena, jeune manager au service d’une grande chaine hôtelière, se vit confier la tâche d’interviewer une série d’étudiants en commerce pour des postes potentiels. Le responsable RH lui transmit une liste de questions à  leur poser.

Bill Keena s’éclaircit la gorge : Hum, je sais que je suis nouveau, mais… 

Oui ?, s’enquit le responsable RH.

Je pense qu’ils sont rodés à ces questions, c’est du connu. 

Quelle question poseriez-vous, dans ce cas ?, interrogea le responsable RH, que ça n’amusait pas du tout.

Je demanderais : « Comment motiveriez-vous les plongeurs ? »

C’est une question géniale. Une question que la grande chaîne hôtelière utilise encore toujours à  l’heure actuelle. Selon Bill Keena, aujourd’hui le manager général des Rivers Casino (Chicago), il n’existe qu’une réponse correcte à  cette question : lorsque la vaisselle s’accumule, en tant que manager, vous devez vous remonter les manches et commencer à  faire la vaisselle, vous aussi (pour info, seul un étudiant avait bien répondu ce jour-là ... un ancien officier militaire).

> Voir aussi : Les questions les plus souvent posées en entretien ! 

Tout qui a travaillé dans le secteur des services sait que la plonge n’est pas forcément le job le plus sexy. La plupart des gens ne raffolent pas de rincer des assiettes dégoulinantes dans un évier rempli d’eau où flottent des déchets alimentaires en tout genre. Mais admettons que vous soyez précisément celui qui est chargé de la vaisselle et que votre boss passe, avec son costume-cravate et vous encourage avec un petit : Continue comme ça, bon boulot ! Vous penseriez probablement que ces encouragements sont aussi utiles que le fromage tenace qui s’accroche au fond de la casserole sur laquelle vous vous acharnez depuis une demi-heure.

Mais imaginez votre réaction si votre boss arrivait en disant : Dis, on dirait que t’as une masse de boulot, là  ! Laisse-moi te donner un coup de main. Rien ne vous motiverait davantage.  

Tout est là  : si nous mettons la main à  la pâte au lieu de bafouiller un « bon boulot », nous éveillons un sens du respect et de l’engagement. Gardez dès lors à  l’esprit que, quoi que vous fassiez, vous devez trouver un moyen de donner un coup de main pour renforcer la culture de votre entreprise.

Voir aussi : Comment répondre aux questions illégales en entretien ?

Source : www.inc.com

Retour à la liste