Envie de négocier votre salaire? Voici quelques conseils

Publié : mercredi 22 novembre 2017 Par

Peu de situations réclament autant de tact et de diplomatie qu’une négociation salariale. Pour espérer obtenir une augmentation de salaire, mieux vaut donc être sûr de son fait et procéder avec précaution. Voici quelques conseils donnés par Robert Half, le spécialiste d’offres d’emploi en finance et comptabilité, pour sortir victorieux de cette périlleuse épreuve:

  1. Sachez ce que vous voulez

Dans la plupart des cas, il vous faudra convaincre votre supérieur du bien-fondé de votre requête, et vous n’y parviendrez que si vous savez exactement ce que vous voulez. Pour ce faire, posez-vous les questions suivantes:

  • Combien souhaitez-vous gagner en plus?
  • Votre salaire actuel est-il conforme à la réalité du marché? Quels sont les salaires pratiqués par les entreprises concurrentes?
  • Pour quelles raisons pensez-vous mériter une augmentation de salaire?
  1. Restez raisonnable

Si vous exigez un salaire plus élevé alors que vous n’avez pas atteint vos objectifs, vous risquez de vous en mordre les doigts. Il est dans ce cas beaucoup plus judicieux de solliciter un entretien d’évaluation et d’identifier vos axes d’amélioration avec votre supérieur. Votre année a eu contraire été fructueuse et les résultats de l’entreprise sont positifs? Une révision de votre salaire est dans ce cas tout à fait opportune. La meilleure stratégie consiste à demander une augmentation légèrement supérieure au montant réellement visé, puisqu’une négociation se solde toujours par un compromis.

  1. Choisissez le bon moment

Ne sollicitez pas un entretien lors d’une période très chargée ni lorsque les affaires tournent au ralenti. Cela pourrait être perçu comme un manque d’empathie. Frappez plutôt à la porte de votre supérieur après la clôture d’un beau projet ou l’obtention d’un gros contrat.

  1. N’oubliez pas les avantages extralégaux

Si votre entreprise ne dispose pas de budgets suffisants pour octroyer des augmentations de salaire, pensez aux avantages extralégaux. Ceux-ci coûtent généralement moins chers à l’entreprise que des augmentations de salaire.

Retour à la liste