Essenscia Bruxelles met l’accent sur les talents et l’innovation durable

Date de publication: 28 janv. 2019
Catégorie:

Frédéric Druck

Essenscia Bruxelles, la section bruxelloise de la fédération du secteur de la chimie et des sciences de la vie, a présenté mercredi son mémorandum électoral sur le site de l’entreprise chimique Solvay, à Neder-over-Heembeek, en présence du ministre bruxellois Didier Gosuin (Défi).

Avec près de 30% des exportations, environ un quart de la valeur ajoutée et 16% de l’emploi industriel, la chimie et les sciences de la vie constituent l’un des secteurs clés de l’économie bruxelloise, affirme Essenscia. De nombreuses sociétés chimiques et pharmaceutiques ont installé leur siège européen ou leur département de recherche et développement dans la capitale, tandis que plusieurs sociétés de production industrielle y sont également actives.

>> Retrouvez toutes nos offres dans des métiers liés à l'ingénierie

«Des emplois mais pas assez de personnel qualifié»

«Les priorités pour le prochain gouvernement? Investir dans la formation de talents multilingues et scientifiques, soutenir l’innovation structurelle et créer un climat favorable à l’industrie en veillant à la simplification administrative et à une mobilité fluide», indique la fédération dans un communiqué. Essenscia Bruxelles a développé ces enjeux en dix propositions.

«Il y a beaucoup de potentiel inexploité dans notre capitale. Tant en termes de talent que d’innovation et de croissance économique. Il est donc grand temps de faire des choix clairs. Les emplois sont là, mais il est de plus en plus difficile de trouver du personnel qualifié. Il est essentiel d’investir dans l’éducation et d’améliorer la mobilité pour renforcer la position concurrentielle internationale de nos entreprises», conclut Frédéric Druck, administrateur délégué.

>> Retrouvez toutes nos offres pour des métiers de techniciens