Executive Support Design à la SNCB ? Un métier multifonctionnel entre l’architecte et l’entrepreneur

Date de publication: 10 mai 2021
Catégorie:

NMBS Grégory Cardarelli

Quand on pense aux métiers exercés à la SNCB, on pense la plupart du temps aux conducteurs et aux accompagnateurs de train. Mais tout ne tourne pas autour de ces deux métiers, pourtant très importants. La SNCB est également responsable de la conception, de la construction et de la rénovation des gares et des points d’arrêt. Cela comprend également les alentours, et donc par exemple les parkings et couloirs sous voies. Et pour ces métiers-là, nous avons besoin de dessinateurs en architecture ! Voici le témoignage de Grégory Cardarelli, Executive Support Design à la SNCB.

Gregory CARDARELLI SNCB

Grégory Cardarelli, Executive Support Design à la SNCB

« La SNCB offre des possibilités d’évolution de carrière infinies. »

« Quand j’étais petit garçon, il m’arrivait parfois de parcourir les chantiers dont mon papa avait la gérance et j’ai toujours été fasciné par tous ces ouvriers qui construisent des bâtiments. En grandissant, l’architecture m’est apparue comme un choix évident pour mes études, c’est une vraie passion. Gradué en dessin d’architecture, et après quelques années d’expérience dans d’autres entreprises, j’ai eu l’opportunité de rejoindre l’équipe topographie de la SNCB. J’y ai alors découvert et apprécié un métier de terrain. Et, suite à la restructuration de la société, je suis rapidement devenu chef du bureau « Dessin de bâtiments » pour toute la Belgique. »

« L’esprit d’équipe, notre moteur »

« Notre bureau gère divers projets de construction allant de la gare au parking, en passant par la réalisation de couloirs sous voies. Il est constitué de 3 départements spécifiques à la construction : l’architecture, la stabilité et les techniques spéciales. Le premier s’occupe de l’étude d’architecture jusqu’au permis de bâtir. L’équipe de stabilité reprend ensuite le dossier et nous calcule la quantité de béton et d’acier dont nous aurons besoin pour stabiliser le bâtiment. Une fois que les plans sont adaptés, le dossier part vers la technique spéciale pour étudier l’électricité, la HVAC, etc. Chaque jour, notre bureau fait en sorte que ces 3 départements tournent au mieux. On veille à encourager la flexibilité, non seulement pour renforcer l’esprit d’équipe, mais aussi pour que chacun puisse diversifier ses tâches et, à terme, évoluer selon sa motivation et pour sa plus grande satisfaction. »

« Un rôle multifonctionnel entre l’architecte et l’entrepreneur »

« Mon rôle aujourd’hui est plutôt multifonctionnel. Je dois organiser le travail au sein de mon équipe, composée de 32 dessinateurs, et assurer la coordination des projets avec la direction, les architectes, les ingénieurs et ce, dans le respect des deadlines et du budget. À côté de cela, je dois aussi savoir rester disponible. Lorsqu’un dessinateur rencontre un problème par exemple, nous recherchons ensemble des solutions techniques. Toute l’expertise acquise dans l’architecture au fil de mon parcours m’aide à faire tourner le bureau de dessin. Je dirais que ma fonction actuelle se situe à mi-chemin entre celle de l’architecte et celle de l’entrepreneur. Et, l’un des aspects qui me séduit le plus dans mon travail est la visualisation concrète d’une construction lorsqu’elle est enfin aboutie. »

« Les horaires flexibles offrent une vraie liberté. »

« L’un des éléments qui a également été déterminant dans mon choix de travailler à la SNCB est le fait de pouvoir commencer sa journée entre 7h00 et 9h30 le matin, et de pouvoir la terminer entre 16h00 et 18h30 le soir. Quelle flexibilité ! C’est très appréciable, surtout lorsque l’on a des enfants encore en bas âge. »

Intéressé.e par un poste au sein du bureau d’études de la SNCB ? Rendez-vous sur sncb.be/jobs !