Facebook vs Google : quel est le meilleur employeur ?

Publié : jeudi 22 juin 2017

Facebook et Google : la simple évocation du nom de ces entreprises donne envie d'y postuler. Mais laquelle est le meilleur employeur? Le site américain glassdoor.com a mené l'enquête afin de savoir laquelle des deux entreprises technologiques compte les employés les plus heureux.


Tant Facebook que Google sont des employeurs convoités, surtout pour les férus d'informatique, les marketeurs et autres concepteurs en ligne. Ces deux dernières années, le réseau social Facebook trustait la place de meilleur employeur, mais cette année Google entend elle aussi prétendre au titre...

Conditions de travail: avantage Google!

En tant qu'employeurs, Facebook et Google ne manquent pas d'avantages. Chez Facebook, les employés apprécient avant tout la nourriture (25 %), suivie par les avantages extralégaux (17 %), les petits avantages en nature (12 %) et le salaire (10 %). Chez Google également, les repas arrivent en tête (29 %), devant les avantages extralégaux (21 %), ex æquo avec les petits avantages en nature (21 %) et enfin le salaire (9 %).

Au total, 96 % des employés de Google énumèrent des avantages, contre seulement 66 % chez Facebook.

Tout n'est bien sûr pas pour autant complètement rose. Chez Facebook, 9 % des employés avancent les longues journées de travail comme point négatif, 7 % mentionnent l'équilibre vie privée/professionnelle, 5 % la politique de l'entreprise, 3 % le stress et 2 % le salaire. Chez Google, ils sont 7 % à  se plaindre du salaire, 6 % de la politique de l'entreprise, 4 % de l'équilibre vie privée/professionnelle, 3 % des longues journées de travail et 2 % du stress.

> 6 trucs pour rendre vos recherches Google plus efficaces

Satisfaction concernant l'entreprise: avantage Google!

Chez Facebook, la satisfaction des employés a baissé ces dernières années. Dans l'ensemble, ceux-ci attribuent à  leur entreprise la note de 3,7 sur 5, contre 4,2 en 2011 et même 4,7 en 2010. Ils attribuent un 4 sur 5 à  leur salaire, contre 4,2 et 4,4 les deux dernières années. Le score de l'équilibre vie privée/professionnelle a baissé : 3,7 cette année, contre 4 en 2011 et 4,4 en 2010.

Chez Google, la satisfaction est restée plus ou moins inchangée ces deux dernières années. Dans l'ensemble, l'entreprise enregistre une note de 3,9 sur 5, le salaire y atteint un 4,1 et l'équilibre vie privée/professionnelle un honorable 4.

La politique du PDG: avantage Google!

Interrogés sur leur soutien envers le PDG de leur entreprise, 92 % des employés de Facebook répondent se retrouver dans la politique de Mark Zuckerberg. Chez Google, c'est un petit peu plus : 94 % des employés se disent d'accord avec la direction choisie par le PDG Larry Page.

Les salaires: avantage Facebook!

Aujourd'hui, Facebook paierait mieux que Google. Un ingénieur informaticien moyen perçoit la coquette somme de 110 874 dollars par an, à  laquelle s'ajoute un bonus de 13 781 dollars. Chez Google, le même ingénieur n'empocherait que 103 228 dollars par an et 18 117 dollars de bonus.

> 5 raisons d'arrêter de surfer sur Facebook au travail

Comment y rentrer? Avantage Facebook!

Ces deux géants de l'informatique peuvent donc certes avoir des allures d'employeur de rêve, il n'empêche qu'y entrer n'est, assez logiquement, pas donné à  tout le monde. Chez Facebook, les employés qualifient l'entretien d'embauche de " moyennement difficile " avec un niveau de difficulté de 3,1 sur 5.
Chez Google, l'entretien est franchement " difficile " avec un score de 3,5 sur 5.

> Comment se faire "googler" sereinement ? 

Les deux entreprises sont également réputées pour les questions bizarres qu'elles posent aux candidats lors des entretiens. Chez Facebook par exemple, ils demandent aux candidats ingénieurs informaticiens de concevoir un système pour la " plus ancienne mémoire cache utilisée ". Chez Google, ils osent même demander comment trouver de l'or dans la forêt amazonienne de la manière la moins onéreuse possible.

La croissance difficile de Facebook

Avec son introduction en bourse en ligne de mire, Facebook est désormais bien loin de la start-up des débuts. L'entreprise doit maintenant faire face aux problèmes péniblement surmontés par Google huit ans plus tôt. Aujourd'hui, Google compte 30 000 employés et sa taille dépasse de loin celle de Facebook.
Quoi qu'il en soit, il sera intéressant de voir comment Facebook évoluera après son entrée à  Wall Street. Pour certains, l'entreprise gagnera très certainement en attractivité. Comme ce fut le cas à  l'époque pour Google, d'autres y verront par contre une raison pour s'en détourner.

> Consultez les offres d'emploi !

Retour à la liste