Passer au contenu principal

Factory of the Future : un label de séduction pour les ingénieurs »

Rédigé par: Caroline Dunksi
Date de publication: 27 févr. 2023
Catégorie:

Deux nouvelles entreprises wallonnes ont rejoint ces « factories » qui se distinguent par leur capacité à répondre de manière agile à l’évolution du marché, leur ouverture aux nouveaux business modèles et leur usage de procédés de production numériques.

Factory of the future
En 2022, les deux usines belges du groupe STAS recevaient le label FOF pour la deuxième fois. 

Elles étaient dix, et sont désormais douze. Lundi dernier, les entreprises alimentaires SPA Monopole, qui puisent les eaux minérales naturelles dans les Fagnes, et Puratos, qui produit des ingrédients pour boulangeries, pâtisseries et chocolateries, ont grossi les rangs des entreprises wallonnes ayant obtenu le Factory of the Future Award (FOF).

Fruit d’une initiative d’Agoria, la fédération des entreprises technologiques, et de Sirris, son centre de recherche, les Factory of the Future Awards ont été déployés en Wallonie dans le cadre du programme Industrie du Futur, coordonné par l’Agence du Numérique. Celui-ci s’inscrit dans la stratégie Digital Wallonia, qui vise à accélérer la transformation numérique des entreprises manufacturières wallonnes et à améliorer leur compétitivité.

« Made Different » est le programme d’accompagnement des entreprises manufacturières dans leur transformation vers l’industrie du futur, également baptisé « industrie 4.0 », « factory 4.0 » ou « smart manufacturing ». « La méthodologie, reconnue par la Commission européenne, consiste à accompagner les entreprises pour qu’elles deviennent des industries du futur sur base d’un programme de sept transformations », explique Clarisse Ramakers, directrice générale d’Agoria Wallonie. « En Wallonie, on a ajouté le business model, avec une réflexion autour de la stratégie d’achat et de production. L’objectif est de rendre plus compétitives les industries qui suivent ces différentes transformations. C’est indispensable si on veut rester sur la carte face à des leaders mondiaux. »

Les FOF fournissent aux clients des produits spécifiques à haute valeur ajoutée. Elles ont l’agilité nécessaire pour répondre à l’évolution rapide de la demande du marché. Ouvertes aux nouveaux business modèles, elles s’engagent résolument sur la voie des procédés de production numériques, qu’elles utilisent au maximum tout en maintenant une approche humaine forte.

« C’est surtout une confirmation »

Les lauréats reçoivent le titre pour une période de trois ans, à l’issue de laquelle un nouvel audit détermine si leur titre peut être renouvelé. C’est ainsi que le groupe Alstom, leader mondial d’une mobilité plus verte et plus intelligente, l’a reçu pour la deuxième fois. JTEKT Torsen Europe, qui conçoit et fabrique des engrenages de précision, et Valeo Vision Belgique, équipementier automobile, en sont à leur troisième labellisation.

En 2022, les deux usines belges du groupe STAS, à Tournai et Waregem, recevaient le label FOF pour la deuxième fois. En tant qu’organisation centrée sur l’humain, une des sept transformations, STAS a notamment constitué l’équipe Care & Connect, composée de volontaires de différents départements qui se sentent appelés à se dévouer pour les employés. Leur objectif est de les sensibiliser au bien-être au sens large du terme, les inciter à se poser des questions et les amener à des prises de conscience. En outre, l’équipe réfléchit également à la manière dont les collègues de STAS peuvent être davantage connectés les uns aux autres. « Pour nous, le prix Factory of the Future est surtout une confirmation que nous faisons du bon travail », explique Els Carrette, experte en marketing. « Nous voulons garantir à nos employés un environnement de travail sain et sûr. Nous innovons également pour travailler de la manière la plus efficace possible dans nos usines. Le prix reconnaît donc notre engagement, et le montre également au monde extérieur. Pour les candidats potentiels, c’est le signe que nous sommes ambitieux, que nous voulons aller de l’avant et que nous nous engageons en faveur de la santé au travail, dans tous les domaines. »

Pour Clarisse Ramakers, « leFactory of the Future Award est plus qu’un µlabel de séduction pour les ingénieursµ : c’est surtout un état d’esprit. C’est cette volonté de s’améliorer de manière continue qui fait que les entreprises qui ont le label séduisent les jeunes. Dans ce type d’entreprises, on sait que l’on est dans un trajet où on va innover en permanence, automatiser, réfléchir aux besoins du client pour mieux répondre à celui-ci. C’est un questionnement permanent au sein de la boîte. Le label est à la fois un aboutissement et un commencement. »