Faut-il être bilingue pour trouver un emploi en Belgique ?

Date de publication: 22 janv. 2020

Avec nos trois langues nationales, les entreprises préfèrent souvent les candidats qui parlent au moins deux d’entre elles. Mais cela semble faire défaut dans notre pays. Faut-il absolument maitriser plusieurs langues pour avoir plus de chance de trouver un job ?

bilingueA Bruxelles, 9 postes vacants sur 10 nécessitent la connaissance des langues, que ce soit l’anglais, le néerlandais ou autre. Une étude, menée en 2018, révèle que seulement 16% des Bruxellois parlent néerlandais, contre 33% il y a quelques années. La bonne maitrise de cette langue augmenterait pourtant significativement les chances d’embauche dans la capitale : elles seraient même doublées. 

>> A lire aussi : Le néerlandais ou la clé pour décrocher un emploi à Bruxelles

Des postes plus concernés que d'autres 

Tous les postes n’exigent bien sûr pas la maitrise de deux langues nationales. En général, les professions qui requièrent une bonne connaissance du néerlandais sont les services de ressources humaines, les emplois à caractère commercial ou encore en marketing. De manière générale, les aptitudes linguistiques sont davantage exigées chez les cadres, les métiers liés à l’informatique, l’hôtellerie ou la communication. 

Et en Wallonie ?

En 2017, le Forem a passé au crible plus de 170 000 offres d’emploi. 81,5% demandaient uniquement la maitrise du français, 13,6% exigeaient la connaissance d’une langue étrangère et 4,5% la pratique de deux autres langues. Parmi les langues les plus requises, c’est le néerlandais qui arrivent en tête (63,5%), alors que seule 1 personne sur 10 déclarent la maitriser. L’anglais arrive en deuxième position (50,8%), suivi par l’allemand (9,4%). L’italien, l’espagnol, le luxembourgeois ou encore l’arabe complètent le classement. 

>> A lire aussi : La Flandre veut attirer plus de demandeurs d'emploi wallons

Des formations disponibles 

Pour pallier ce manque de candidats maitrisant la langue de Vogel, de nombreuses formations sont proposées. En 2016, 3900 demandeurs d’emploi ont suivi une formation en langues organisée par le Forem. Parmi eux, 1936 ont suivi des cours de néerlandais. Autres outils mis en place pour l’apprentissage des langues : Wallangues, ou encore Cefora (pour les employés de la CP200). 

>> Retrouvez toutes nos offres d’emploi