Faut-il mentir sur son CV?

Lorsque vous décidez de répondre à une offre d’emploi, vous pouvez être tenté d’inventer un petit mensonge pour donner l’impression que vous répondez aux nombreuses conditions demandées. Est-ce une bonne idée?

Amélioration ou mensonge?

La frontière entre rendre son CV plus attrayant et mentir est souvent difficile à établir. Mettre vos compétences en avant est un art que vous devez de toute évidence appliquer à votre CV. Mais mentir sur un diplôme ou des références peut être dangereux. Votre futur employeur peut en effet facilement vérifier les informations et votre ‘tricherie’ se retournerait contre vous.

> Voir aussi : 10 informations à retirer de votre CV

Trous dans le CV

Ne camouflez pas les trous dans votre CV. Soyez honnêtes à leur sujet. Soyez toutefois prudent avec la raison de vos absences sur le marché du travail. Si vous avez fait une pause pour voyager ou pour vous occuper de votre famille, vous pouvez le mentionner sans problème. Dans d’autres cas, par exemple un conflit professionnel, il vaut mieux ne pas en parler. Préparez-vous donc bien aux questions que le recruteur ne manquera pas de vous poser à l’entretien.

> Voir aussi : Comment justifier une période d'inactivité dans votre CV ? 

Ethique

S’ils sont découverts par le recruteur, vos mensonges feront très mauvaise impression. Ils en disent en effet long sur vous et votre éthique professionnelle, et le recruteur n’hésitera pas à en tirer des conclusions.

> Voir aussi : Comment écrire un CV qui sera remarqué par les logiciels de gestion de candidatures?

Publié :

Retour à la liste