Faut-il supprimer l'impôt sur les heures supplémentaires?

Le secrétaire d'Etat à la Fonction publique Hendrik Bogaert a proposé de supprimer l'impôt sur les heures supplémentaires, pour lutter contre les coûts salariaux trop élevés en Belgique. Est-ce une bonne idée?

D’après Jean-François Krenc, expert à l’UCM, cette mesure permettra d’apporter plus de flexibilité aux entreprises et aux travailleurs, et ainsi les inciter à prester plus d’heures. "Les PME doivent souvent travailler avec des effectifs réduits. Ce genre de mesure sera salutaire en cas de pic de production. En plus, elle permettra de donner plus de pouvoir d’achat aux travailleurs, ce qui est bon pour l’économie", ajoute Jean-François Krenc en faisant ici références à la même mesure prise en France sous le gouvernement Sarkozy, et qui avait pour slogan "travailler plus pour gagner plus".

Les arguments contre ? Supprimer l’imposition des heures supplémentaires n’inciterait pas les employeurs à engager de nouvelles personnes. D’autre part, cette supression d'impôts représenterait une perte pour l’Etat, et donc un certain impact budgétaire à calculer. Mais selon M. Krenc, le calcul peut s'équilibrer. "Cela va réduire le coût du travail, et les PME vont mieux se porter."

Les mesures actuelles déjà suffisantes ?

Du côté du cabinet de la ministre de l’Emploi Monica De Coninck, on trouve la mesure inutile : "Nous avons déjà beaucoup travaillé sur les heures supplémentaires, pour qu’elles puissent être prises de façon plus flexibles. Par  ailleurs, c’est avant tout une mesure à discuter avec le ministre des Finances, puisqu’elle aura un impact sur le budget de l’Etat" a expliqué Benjamin Scandella, porte-parole de la ministre.

Participez à notre sondage

Retour à la liste