Femme de ménage : et vous vous accepteriez de passer l'aspirateur?

Voilà un métier peu valorisé débordant de préjugés. Pourtant, faire le « sale travail » demande de nombreuses concessions et des aptitudes indispensables.

ménage

Laver le sol, prendre la poussière, faire la vaisselle, etc. Toutes des corvées qu’on préfère volontiers éviter. La solution ? Engager une femme de ménage. Celle-ci est alors chargée de faire le « sale travail ».

Ne vous méprenez pas. Ce « sale travail » n’est pas à la portée de tous. L’efficacité, la polyvalence et l’organisation sont des critères indispensables. Selon les foyers, la femme de ménage à des priorités différentes, un autre matériel d’entretien et d’autres produits. Elle doit jongler avec.

Chaque maison impose un mode d’emploi spécifique et exige en retour l’intuition de pouvoir y répondre le mieux possible. Faire le ménage dans une maison qui n’est pas la sienne n’est pas chose simple. L’aide-ménagère doit abandonner ses habitudes pour s’adapter en permanence à son environnement et aux attentes de son client.

Elle doit également faire preuve d’une bonne condition physique : se pencher, déplacer les meubles, aspirer, etc. Plus encore, il arrive que certains clients lui demandent d’accomplir d’autres fonctions complémentaires : s’occuper des enfants, de l’animal de compagnie, préparer les repas, etc. Si elle fait à manger elle doit s’informer des allergies de ceux pour qui elle cuisine...

Bref, l’aide-ménagère doit savoir tout faire.

>> A lire aussi : Femme de ménage et magasinier sont les métiers les plus populaires de Belgique

Faire des concessions

Il ne s’agit pas de faire le ménage deux fois sur deux semaines mais bien plusieurs fois par jour. C’est, par exemple, laver trois cuisines, trois salles de bains dans trois habitations différentes. Ce côté répétitif rend difficile la routine et épuise plus rapidement. La femme de ménage doit faire preuve de résistance.

Nettoyer à temps plein, c’est travailler très tôt ou très tard : notamment dans les entreprises et les lieux publics, avant que la cohue n’arrive pour commencer sa journée. En effet, lorsque vous arrivez au bureau, votre poubelle est vide, votre plan de travail est propre. Quelqu’un est passé par là.

Il existe des formations adaptées à la profession d’aide-ménagère. Elles sont proposées par des organismes d'insertion et des écoles de promotion sociale. De manière générale, la femme de ménage est employée par des particuliers sous un contrat de type "titres-services" ou via une centrale de soins à domicile.

Et vous, vous accepteriez de faire le ménage pour quelqu'un d'autre?

>> A lire aussi : Les titres-services: un levier pour l'emploi?

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi

Retour à la liste