Fortes chaleurs: que pouvez-vous exiger de votre employeur?

Publié : lundi 23 juillet 2018 Par

boulot

Ces prochains jours, les températures annoncées promettent une période de canicule. Au travail, certains sont plus affectés que d’autres. Mais saviez-vous qu’au-dessus d’un certain seuil de chaleur, votre employeur a certaines obligations, comme celles de vous fournir de l’eau ou de la ventilation? Voici ce que vous pouvez exiger sur votre lieu de travail.  

"La loi sur le bien-être prévoit que lorsque les seuils de température - qui sont différents en fonction de la lourdeur du travail – sont atteints, ou dépassés, vous devez prévoir des protections aux rayonnements du soleil, des boissons rafraîchissantes, et de la ventilation artificielle lorsque c’est possible", explique Sophie Wintgens, avocate en droit du travail à l’association d’avocats Célès, à nos confrères de RTL Info.

Si ces différentes mesures ne suffisent pas à compenser les inconvénients de la chaleur, il est nécessaire d’octroyer des repos complémentaires et d’adapter les horaires de travail.

Les températures maximales autorisées sont :

  • 29 degrés pour un travail de bureau
  • 26 degrés pour un travail en position debout
  • 22 degrés pour les charges dites lourdes, comme les travaux de chantier.

Dans le cas où on atteint des seuils trop élevés, on a aussi l’option du chômage économique, rappelle Sophie Wintgens à RTL Info. "Dans le secteur de la construction par exemple, l’employeur peut décider de mettre son personnel en chômage économique. A ce moment-là, ils bénéficieront des allocations de chômage et d’un petit complément."

>> À lire aussi : Vous avez trop chaud au bureau? Voici quelques conseils

Retour à la liste