Grève nationale: cette entreprise offre 1.500 euros aux travailleurs qui travaillent ce mercredi 13 février

Rédigé par: M. Martin
Date de publication: 13 févr. 2019

Total n’a pas froid aux yeux: elle offre une prime allant jusqu’à 1.500 euros à tous les travailleurs qui ont accepté travailler 24h non-stop en ce jour de grève nationale, relayent nos confrères du SudInfo.be.

Sans surprise, les syndicats sont furieux: l’entreprise pétrolière et gazière ne respectant ni le droit de grève, ni même les lois sur la durée du travail.

"Nous venons d’apprendre que Total Petrochemicals colporte de fausses allégations quant à une prétendue interdiction de la part de la FGTB de permettre l’organisation d’une relève avec une liste des travailleurs du site. Nous soulignons d’ailleurs que seule la direction est en possession de la liste des personnes autorisées."

"Il nous revient que Total Petrochemicals offrira une compensation financière conséquente à tout travailleur qui ne se mettrait pas en grève ce 13 février 2019 et propose d’organiser une prestation de minimum 24h d’affilée sur un site classé Seveso II", expliquent les syndicats FGTB et SETCa du Centre, relaye SudInfo.be