Heures supplémentaires: quelles conséquences sur notre santé?

Publié : jeudi 30 août 2018 Par

Certains métiers exigent d'être flexible et parfois, la prestation d’heures supplémentaires. Mais travailler beaucoup (trop) serait en fait contre-productif et mauvais pour la santé. Nos confrères du Vif nous expliquent pourquoi.

Heures supplémentaires

Plus de 400 millions de personnes à travers le monde travaillent 49 heures ou plus par semaine, selon les dernières statistiques de l’Organisation internationale du Travail, rappelle le Vif. Et le constat est sans appel: trop travailler entraîne inévitablement stress et épuisement.

Fatigue et maladies

En effet, de nombreuses études ont démontré que les heures supplémentaires réduisaient notre productivité et pouvaient avoir un impact négatif sur notre santé. Elles nous rendraient également plus susceptibles de développer toute une série de maladies. 

Accidents de travail

Une personne qui travaille (beaucoup) trop peut être surmenée et fatiguée. Conséquence: elle baisse son attention et risque un accident de travail, par exemple. Selon une étude, "le fait de faire un travail qui comporte des heures supplémentaires est associé à un taux de risque de blessures supérieur de 61% par rapport aux emplois sans heures supplémentaires".

Niveau de stress plus élevé

Nombreux sont les employés qui restent disponibles en dehors des heures de bureau. Une étude de 2016 a révélé que cela engendre une augmentation plus rapide du niveau de cortisol, hormone qui joue un rôle dans le stress, que chez les autres. Même si cette hormone connaît un pic au réveil et peut diminuer durant la journée, elle reste altérée par les autres facteurs de stress du quotidien. Être constamment disponible augmente donc le niveau de stress général, car le travailleur n’a pas la pleine sensation de profiter de son temps libre.

>> Découvrez nos offres d'emploi 2018 ! 

Retour à la liste