Ikigaï : la nouvelle méthode pour travailler et être heureux

Des méthodes de travail toutes plus originales les unes que les autres ont déjà fait leur apparition en Europe. Voici venu le tour de l’Ikigaï japonaise, originaire d’Okinawa.

travail heureux

Ikigaï signifie « joie de vivre » et provient de la fusion des mots « iki » (la vie) et « kai » (gai) en japonais. Il s’agit d’une véritable « philosophie de vie made in Japan » qui se définit comme l’art de vieillir tout en restant jeune et épanoui.

Cette méthode aide aussi à atteindre ce qu’on estime - bien souvent - impossible : trouver le sens de sa vie, à la croisée de quatre chemins :

1. Ce que vous adorez faire (la passion)

2. Ce dont le monde a besoin (la mission)

3. Ce pour quoi vous êtes payé (la profession)

4. Ce pour quoi vous êtes doué (la vocation)

Ikigaï

Le troisième chemin n’est pas sans embûches. Sommes-nous payés pour travailler tout simplement ? Pour participer au développement de quelque chose de plus grand ? Selon la méthode Ikigaï, la réponse est plus simple que cela : la profession est celle qui nous fait nous lever tous les jours de bonne humeur. Elle donne sens à notre vie.

>> A lire aussi :Le Insourcing : la nouvelle méthode pour retourner au travail plus vite après un burn-out

Comment ? Il suffit – pas si simple - de faire le métier que l’on aime. Le métier idéal est la clé de votre bien-être et de votre bonheur. Mais, pour le trouver, la tâche est plus compliquée. Il faut résoudre une équation :

Faire ce qu’on aime = Avoir un bon salaire

Cette équation allie passion, talent, service à la communauté et salaire correct dans un même métier. Faire le métier que l’on aime tout en étant payé à juste prix, voilà la clé du bonheur. Cette quête du juste milieu n’est pas chose simple et peut se révéler impossible. Ne baissez-pas les bras pour autant, vous savez désormais que votre bonheur est à portée de mains !

>> A lire aussi : Donner un sens à sa vie professionnelle en mettant l'accent sur les rapports humains

Trouver le sens de sa vie, selon la philosophie japonaise, commence par exercer le métier de nos rêves. Les habitants d’Okinawa ont appliqué cette méthode. De nos jours, leur espérance de vie est largement supérieure à la moyenne mondiale : environ 50 centenaires sur 100.000 personnes.

Alors, convaincu ?

>> A lire aussi : Le Japon : laboratoire occidental du vieillissement

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi

 

 

 

Retour à la liste