Infirmier aux soins intensifs : 2.907 € brut

Publié : mercredi 18 février 2015

 

Nom: Yannick Hansenne
Age: 32 ans
État civil: Marié, un enfant de 16 mois
Diplôme: Infirmier gradué + titre professionnel SISU (Soins intensifs et soins d'urgence)
Profession: Infirmier aux soins intensifs à la Clinique Saint-Joseph, Liège
Salaire mensuel brut: 2 907,25 € + primes dues au régime de pause (+ 20 % entre 19 h et 20 h, + 26 % entre 20 h et 7 h, + 56 % le dimanche)
Avantages extralégaux: "Mon titre de SISU me donne droit à deux ans d'ancienneté supplémentaires. Je reçois une prime de fin d'année de 499,14 € ainsi qu'une prime annuelle d'attractivité de 320 €. J'ai droit à 5,50 € de chèque repas par jour presté, et mes frais de déplacement sont remboursés."
Épargne: 70 €/mois d’épargne pension, et une somme variable selon les mois sur un compte épargne
Investissement: un petit fond d'actions

Yannick Hansenne est infirmier aux soins intensifs à  la clinique Saint-Joseph de Liège. A 32 ans, père d'un enfant de 16 mois, il gagne 2.907 euros brut par mois et touche en plus près de 1.000 euros de primes annuelles. A quoi dépense-t-il son argent?

Charges du foyer: 230 €/mois

"Mon beau-père met à  notre disposition une maison, donc je ne paie pas de loyer. En contrepartie, je finance une partie des travaux de rénovation. L'essentiel de mes frais réside dans les charges: eau, électricité, internet,...ce qui s'élève à  environ 230 € par mois. Comme nous souhaitons agrandir la famille, ma femme et moi économisons pour acheter une maison plus grande. L'achat devrait se faire dans le courant de l'année 2011."

Appareil photo: 2.150 €

"Je suis un passionné de photographie. On m'a récemment volé mon appareil photo numérique, j'en ai donc profité pour racheter un modèle plus haut de gamme. Le prix? 2.000 € pour le boîtier, plus 150 € pour un objectif. Je pratique aussi l'escalade, ce qui me coûte plus de 1.200 € par an pour l'abonnement à  la salle, les chaussures, la licence et les voyages."

Une voiture cash

"J'ai acheté ma voiture cash. Hors assurances et entretiens, elle ne me coûte qu'une soixantaine d'euros par mois, soit un plein d'essence. Comme j'ai actuellement peu de frais, j'essaie d'économiser un maximum d'argent chaque mois. Ma compagne et moi avons prévu un voyage en Guadeloupe en juin prochain. Je n'ai encore rien budgétisé, mais je sais que j'en ai les moyens."

Texte: Marie-Eve Rebts - Photo: Christophe Bortels

Retour à la liste