Infirmier dans le service des grands brûlés : entre technicité et proximité

Date de publication: 12 mai 2023
Catégorie:

Le traitement des grands brûlés réclame l’intervention d’un personnel dédié au sein de services spécialisés. Au-delà du traitement des plaies, de la réanimation, de la revalidation, et des opérations de greffe de peau ou autres, les aspects psychosociaux revêtent également un caractère essentiel.
Grands brulés

Une prise en charge complexe…
Comme en témoigne Christophe Talluto, « le centre fonctionne de manière quasi autonome avec une équipe de collaborateurs polyvalents. Au-delà du traitement initial des plaies, nous assurons également la réanimation, les opérations de greffe et une partie de la revalidation. Nous accordons aussi énormément d’importance à la dimension psychosociale. Les patients sont souvent traumatisés par les séquelles laissées sur leur corps. L’image corporelle du patient ainsi modifiée demande de créer un climat de confiance relationnelle afin de recueillir en toute bienveillance les ressentis du patient. La prise en charge des grands brûlés est donc un processus vraiment très long et complexe. »

… qui n’est pas donnée à tous
Notre interlocuteur relate aussi la grande diversité d'accidents dont sont victimes les patients : « Il s'agit majoritairement d'accidents domestiques (friteuses, barbecues ...). Mais nous soignons également des personnes blessées dans des incendies, des accidentés du travail, par exemple à la suite d’une électrisation ou d’un contact avec des produits chimiques et malheureusement également des enfants. »

Pour la prise en charge des grands brûlés, le Grand Hôpital de Charleroi compte sur des infirmiers qui présentent des compétences techniques et qui y associent la relation d’aide auprès des patients. « Outre le bachelier en soins infirmiers, le personnel est généralement aussi détenteur d’une spécialisation en soins intensifs et en aide médicale urgente », précise Christophe Talluto. « Il est toutefois difficile de définir un profil précis pour travailler dans un service comme le nôtre.  Il faut être conscient qu’il y a peu de domaines dans les soins de santé où l’on voit des choses aussi impressionnantes. C’est un travail intense mais qui permet de nombreuses interactions avec les patients et c’est gratifiant pour nous de nous sentir utiles pour eux. C’est l’accompagnement d’une part de leur parcours de vie. »

Retrouvez nos offres d’emploi ici : https://www.ghdc.be/consulter-les-offres-demploi-et-postuler

Christophe Talluto - GHDC [square]
Christophe Talluto est infirmier depuis une vingtaine d’années au Grand Hôpital de Charleroi au centre de traitement des brûlés, implanté à Loverval. Ce service accueille en permanence une dizaine de patients, chacun étant encadré par trois professionnels de santé au minimum.