Instituteur primaire et maternelle, un métier bientôt officiellement en pénurie

Publié : vendredi 23 février 2018 Par

La Chambre de pénurie de l’enseignement s’est réunie en urgence jeudi pour évoquer la problématique du manque d’instituteur en Belgique francophone, explique Belga. Cette pénurie a atteint un niveau exceptionnel.

job

"Et pour la première fois, il a été décidé de déclarer les métiers d'instituteurs primaire et maternelle comme étant en pénurie", indique Dominique Luperto, coordinateur juridique et institutionnel du Conseil de l'enseignement des communes et des provinces. 

La Citicap (Commission interréseaux des titres de capacité) va relayer cette décision au gouvernement wallon, qui devra la valider par un arrêté.

Quelles  conséquences ? La reconnaissance officielle de cette pénurie permettra aux personnes qui décideront de reprendre des études d’instituteur d’être dispensés de certaines obligations.

"Les problèmes de remplacements sont apparus très tôt dans l'année. Cela démontre que le problème n'est certainement pas temporaire", note Dominique Luperto.

 

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi 2018 sur notre site web 

Retour à la liste