Je démissionne ! Comment l'annoncer à mon employeur?

Ça y est. Vous venez de prendre votre décision : vous voulez opérer un changement de carrière et vous allez démissionner.  Il s’agit d’un moment qui n’est pas toujours facile ni agréable à vivre, pour vous, comme pour votre employeur. Voici comment vous y prendre pour annoncer votre rupture de contrat sans heurts.

démission

Tout d’abord, sachez qu’il n’existe aucune procédure stipulant comment il faut s’y prendre pour annoncer à votre employeur que vous allez quitter la société. Comment s’y prendre alors, et en douceur ? Voici quelques astuces pour démissionner en toute sécurité et terminer sur une bonne note avec votre patron actuel.

Démission orale ou écrite ?

Premièrement, choisissez la manière dont vous voulez annoncer votre départ : oralement ou par écrit. Néanmoins, n’oubliez pas qu’il s’agit d’une rupture de contrat officielle et non officieuse. Pensez donc à garder une preuve de votre acte de démission. C’est pourquoi, même si vous préférez annoncer de vive voix que vous vous en allez, il importe de mettre par écrit votre départ.

Vous pouvez soit envoyer votre lettre de démission par courrier recommandé avec accusé de réception soit la remettre directement en main propre à votre responsable. Dans ce cas, prévoyez une décharge sur laquelle celui-ci pourra apposer sa signature et la date du jour où vous lui avez remise.

En ce qui concerne la rédaction de votre lettre de démission, elle doit prendre une allure formelle et être clairement structurée. Elle doit contenir les raisons qui vous poussent à quitter votre employeur. Peu importe les conditions dans lesquelles vous rompez votre contrat, vous devez opter pour un ton courtois et respectueux. Vous n’êtes pas obligé de rentrer dans les détails mais soyez univoque quant à votre volonté de quitter l’entreprise.

>> À lire aussi : Tout savoir sur la rupture d'un CDI

Comment annoncer sa démission ?

Ensuite, l’annonce d’une démission est souvent un moment redouté. Il faut le faire en douceur et dans de bonnes conditions. Dans le respect de votre employeur, réservez-lui la primeur de l’information de votre départ. Il serait en effet maladroit qu’il l’apprenne par l’un de vos collègues… Même si vous avez une mauvaise relation avec votre boss il reste préférable de lui annoncer la nouvelle directement sans passer par un intermédiaire ou une personne tierce.

Exprimez-vous posément. Ce n’est pas le moment de vider votre sac et de pointer tout ce qui n’a pas été lors de votre prestation au sein de la société. Là n’est pas le cœur de la conversation. Si votre patron vous le demande, vous pouvez toujours lui expliquer brièvement ce qui manquait dans votre fonction, tout en restant respectueux. Le fait d’être sur le départ ne vous dispense pas d’être poli.

Au cours de votre justification, ne mentionnez personne d’autre. Vous avez pris cette décision seul, de votre propre chef et vous devez en assumer la responsabilité. De plus, vous gagnerez en crédibilité.

Enfin, ne tournez pas autour du pot. Lorsque vous annoncez votre démission, faites-le de manière directe et claire. Celle-ci doit être mûrement réfléchie, rien ne sert de tergiverser ou de montrer un signe d’hésitation, votre employeur pourrait avoir une dernière mauvaise impression de vous.

Une fois votre démission annoncée vous devrez prester une période de préavis au cours de laquelle vous êtes tenu d’accomplir vos tâches professionnelles habituelles.

Bonne chance !

>> À lire aussi : 3 questions sur le préavis

>> Consultez toutes nos offres d'emploi

Retour à la liste