Jeunes entrepreneurs et Erasmus, le combo gagnant

Publié : mardi 10 janvier 2017 Par

L’Erasmus destiné aux jeunes entrepreneurs a été lancé en 2009. Depuis, 8.000 personnes ont participé aux échanges: 4.000 jeunes porteurs de projets entrepreneuriaux et 4.000 entrepreneurs expérimentés. C’est ce qu’expliquait lundi matin Bruno Wattenbergh dans sa chronique sur Bel RTL.

> A la recherche d'un nouveau challenge? Découvrez ici plus de 1000 offres d'emploi ! 

Quel est le but de ce programme?

Il s’agit de donner la possibilité aux jeunes entrepreneurs de se développer dans une perspective européenne.

Le programme est destiné à tout qui lance un projet d’entreprise et qui se pose la question d’une éventuelle internationalisation de ses futures activités. Ce futur entrepreneur aura la possibilité de choisir un pays et un partenaire expérimenté dans le secteur d’activité envisagé et d’acquérir ainsi de l’expérience.

“C’est une manière d’aider les futurs entrepreneurs à considérer que leur terrain de jeu aujourd’hui, c’est l’Europe”, explique Bruno Wattenbergh. “Les participants, dans leur évaluation, considèrent que ce programme rend leur entreprise plus résiliente, plus adaptative, qu’elle a une plus forte croissance et crée plus d’emplois grâce à ce programme”.

> Voir aussi: "2017, ce qui va changer pour les indépendants" 

Comment ça marche?

Le candidat doit rentrer un projet. S'il est accepté, la Commission européenne se charge de financer les frais de voyage et délivre une sorte d’allocation de subsistance. Aucune limite d’âge n’est requise pour y participer. En effet, “on parle de jeunes entrepreneurs, c’est-à-dire d’entrepreneurs dont le projet est jeune”. 

> Voir aussi: "18% d'expats en plus en 5 ans" 

Retour à la liste