JO Tokyo 2020 : 4 choses à savoir sur Nina Derwael

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 3 août 2021

La jeune gymnaste Nina Derwael vient de remporter la médaille d’or aux barres asymétriques lors des JO de Tokyo. Une fierté belge. Mais connaissez-vous vraiment cette sportive ? Son parcours professionnel ? Voici 4 choses à savoir sur Nina Derwael.

gymnastique

֤Études

Née le 26 mars 2000 à Saint-Trond, Nina Derwael a commencé la gymnastique dès 2ans et demi. Elle a rejoint un club de gymnastique hasseltois dès ses 6 ans. Son agrès de prédilection ? Les barres asymétriques. Sur conseil de son entraîneur, elle quitte son foyer pour intégrer une école de sport-étude (humanité sportive) à Gand à partir de 11 ans.

Les écoles de sport de haut niveau permettent aux étudiants possédant le statut d’un sportif de haut niveau (A ou B) de bénéficier d’un horaire adapté (22 heures de cours généraux et 10 heures de cours de sport) afin de parvenir à combiner au mieux le sport et les études. D’après le site Belgium.be, en Flandre, les étudiants ayant un statut de sportif de haut niveau peuvent s’inscrire dans une « Topsportschool » – écoles de sport de haut niveau – dont la localisation dépend du sport pratiqué.

Actuellement, la gymnaste fait des études en Office Management à la haute-école de Gand. Elle doit d’ailleurs encore passer un examen le 20 août prochain d’après De Standaard.

Carrière sportive

Après avoir remporté de nombreuses médailles dans les catégories juniors, Nina Derwael entame sa carrière chez les seniors en 2016 et participe aux Jeux Olympique de Rio où elle décroche, à 16 ans, la 19e place lors de la finale du concours général. Ce résultat la positionne comme meilleure gymnaste belge de l'histoire des Olympiades.

La jeune sportive enchaîne ensuite les victoires médaillées : elle est sacrée championne d'Europe en 2017 et 2018 ainsi que championne du monde en 2018 et 2019 aux barres asymétriques, devenant la première gymnaste belge à remporter des titres majeurs. En 2018 et 2019, elle est couronnée en Flandre du titre de sportive belge de l’année.

JO 2020 de Tokyo

Et le succès ne s’arrête pas là. Avec ses co-équipières, Nina fait belle impression ; elles se classent 8e du classement des JO 2020 de Tokyo pour les épreuves de gymnastique en groupe. Plus encore : la jeune gymnaste est aussi devenue lauréate aux barres asymétriques, apportant à la Belgique la première médaille olympique de son histoire en gymnastique artistique !

Quelle récompense ?

Avec cette médaille, la jeune fille va percevoir 50.000 euros, le montant offert par la fédération belge aux champions olympiques dans des sports individuels. Une sacrée somme pour Nina Derwael qui n’a pas l’habitude de recevoir un si gros pactole et qui, pour autant, ne compte pas le dilapider : "Pour une gymnaste, c’est énormément d’argent. On n’a vraiment pas l’habitude de recevoir de telles primes pour nos prestations même lorsqu’il s’agit de titres internationaux. Je suis encore jeune, je vais épargner !", peut-on lire dans un article de la RTBF.

"Je me suis également promis que j’allais m’offrir un petit cadeau après les Jeux olympiques. Peut-être que ce seront des boucles d’oreille mais je ne suis pas encore tout à fait sûre. Oui, à ce prix-là, ce seront de très belles boucles d’oreille !"

>> À lire aussi : JO Tokyo 2020 : Combien peut gagner un joueur olympique?

>> Consultez toutes nos offres d'emploi