Justification des licenciements: pensez-vous que les employeurs licencieront moins ?

Publié : lundi 5 septembre 2016

Syndicats et patronats se sont mis d'accord : tous les licenciements devront être justifiés, du moins si le travailleur en fait la demande. Il s'agit d'une nouvelle conséquence de l'harmonisation des statuts.

Auparavant, un employeur n'était pas obligé de motiver le licenciement d'un de ses employés, à l'inverse de la situation pour les ouvriers. La nouvelle législation ne s'applique cependant pas aux étudiants, aux intérimaires et aux travailleurs licenciés durant leurs 6 premiers mois.

En cas de manquement, l'employeur s'expose à une amende forfaitaire équivalente à deux semaines de salaire. Et si le motif de licenciement n'est pas jugé acceptable par la justice, la sanction s'élèvera à une indemnité de 3 à 17 semaines de salaire.

Pensez-vous que cette mesure va se révéler efficace, et réellement empêcher les employeurs de licencier leurs employés s'ils n'ont pas de raison valable pour le faire?

Retour à la liste