L'aéronautique recrute... et pas seulement des pilotes!

Publié : lundi 12 décembre 2016

Le secteur aéronautique ne se limite pas aux métiers de pilote. Du personnel de bord à celui de la maintenance, une foule d’opportunités de carrière existent dans le domaine. Et selon l’ILFoP, la dynamique est bonne. L’institut namurois propose depuis 2014 une formation destinée aux métiers techniques.

> A la recherche d'un emploi? Découvrez ici plus de 1500 offres! 

Répartie sur deux jours de la semaine pendant deux ans, elle est avant tout réservée aux adultes demandeurs d’emploi. Selon Sébastien De Stefano, le responsable administratif de la formation, le certificat de qualification à la maintenance mécanique, obtenu à la fin du programme, est gage d’un emploi assuré ou presque. « C’est une certitude, il y a une réelle demande dans le secteur »,explique-t-il. « Les personnes actuellement en formation sont déjà quasi certaines, si elles le souhaitent, d’être engagées », continue le responsable.

Pourtant, curieusement, la formation n’attire pas vraiment. Celle prévue normalement à partir de septembre 2016 a même dû être retardée à janvier, faute de participants suffisants. « On ne se l’explique pas car on essaye vraiment de communiquer dessus et sur les réels débouchés qui existent dans le secteur » , se désole Sébastien De Stefano, qui cherche à comprendre pourquoi les candidats ne se bousculent pas.

> Voir aussi: "Y a-t-il du boulot dans l'avion?" 

« Il y a peut-être une méconnaissance du secteur. Nous avons aussi certaines exigences au niveau de l’anglais et des mathématiques. Peut-être que cela effraye les candidats mais dans l’aéronautique, on ne peut pas faire autrement » , explique encore le responsable de la formation.

Actuellement, une dizaine de personnes se sont manifestées pour s’inscrire en janvier. Un nombre encore insuffisant. « Il faudrait minimum quinze inscrits, on ne pourra pas faire la formation en dessous de ce nombre. Mais on est prêt à en accueillir beaucoup plus ! », lance Sébastien De Stefano. Avis donc aux amateurs…

> Êtes-vous suffisamment rémunéré? Découvrez-le grâce à notre compas des salaires

Retour à la liste