L'alimentation saine, remède contre l'absentéisme

Deux employeurs sur trois estiment important de faire de l’alimentation saine une priorité afin de combattre l’absentéisme au travail. Le personnel pourrait disposer d'une carrière plus longue, en s'absentant moins. Pourtant, seul un employeur (ou un travailleur) sur 10 reconnaît que son entreprise investit au profit de la santé du personnel.

> A la recherche d'un nouveau challenge? Découvrez nos 1500 offres d'emploi

C’est ce qui ressort d’une enquête menée pour le compte de la société de travail intérimaire Tempo-Team auprès d’un échantillon représentatif de 800 travailleurs et 250 employeurs.

Cette enquête vise également les actions menées au sein des entreprises pour l’aménagement du lieu de travail, l’amélioration de l’ambiance ou encore la lutte contre le tabagisme. 

> Voir aussi: "5 bonnes raisons d'aller au boulot en vélo" 

Il est difficile pour les employés soucieux de leur santé d’adopter une alimentation équilibrée sur leur lieu de travail. Selon les travailleurs et les patrons interrogés, seule une entreprise sur dix aurait l’habitude de donner des conseils sur le plan nutritionnel. Dans les cafétérias et les cantines, l’alimentation saine reste une denrée rare.

La promotion d’une alimentation saine dans le cadre d’une politique active de prévention des maladies au travail est donc loin aujourd'hui d’être une priorité.  Un employeur sur trois constate pourtant que cet absentéisme continue d’augmenter et considère que l'anticiper ou le diminuer est l’un des principaux challenges des ressources humaines pour les années à venir.

> Voir aussi: "10 dangers de la vie de bureau qui menacent votre santé" 

Malgré ce constat, seul un employeur sur quatre reconnaît être prêt à mener une politique de prévention bien plus active, tout en ne prenant paradoxalement aucune initiative en la matière pour l'instant.

Par

Publié :

Retour à la liste