L’alternance au service de la transition énergétique

Date de publication: 4 févr. 2019
Catégorie:

énergie

Un programme de formation franco-wallon voit le jour dans le secteur de la rénovation énergétique. Objectif: répondre aux besoins spécifiques des communes rurales.

Le projet interrégional Renovalt a été lancé ce jeudi au centre Ifapme des Isnes (Gembloux). Celui-ci vise à développer une offre intégrée de formation en alternance liée à la rénovation énergétique des bâtiments sur le territoire transfrontalier des provinces de Luxembourg et Namur et de la Région Grand Est, en France. Les territoires concernés se caractérisent par des communes rurales constituées d’un parc de bâtiments anciens présentant d’importants besoins en termes de rénovation énergétique. L’offre de formation liée à ce secteur y est par ailleurs insuffisante. Le programme Renovalt entend donc répondre à ce besoin, mais aussi améliorer l’adéquation entre l’offre de formation et la demande des professionnels à l’échelle transfrontalière.

Plusieurs formations vont être proposées dans les centres du réseau Ifapme et leurs équivalents en France. Les métiers visés concernent l’isolation, les toitures, la menuiserie, les équipements en énergie renouvelable ou encore la ventilation. Le budget s’élève à environ 1,2 million d’euros, financés par le Fonds européen de développement régional (Feder), la Région wallonne et les opérateurs de formation.

Belle collaboration

«C’est un exemple concret de projet européen qui répond aux préoccupations du terrain, commente Francis Carnoy, directeur général de la Confédération des constructeurs wallons. Le secteur a besoin de main-d’œuvre spécialisée, d’autant plus qu’il va falloir tripler le rythme de rénovation si la Wallonie veut respecter ses engagements en termes de réduction d’émissions de CO2. On sait combien la formation en alternance est performante en matière de réinsertion socioprofessionnelle, souligne le ministre wallon de l’Emploi et de la Formation, Pierre-Yves Jeholet. C’est aussi tout profit pour le climat et je me réjouis que nous puissions collaborer avec nos homologues français sur ce programme.»

>> Retrouvez toutes nos offres d'emploi 2019