L’émission « Septante et un » revisitée pour une expérience candidat inédite

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 14 juin 2021
Catégorie:

71_CHU UCL NAMUR

Toujours à la recherche de profils infirmiers, le CHU UCL Namur a décidé de sortir des sentiers battus et de lancer un concept inédit de recrutement : l’émission « Septante et un » spécial infirmier/ère.

Plus que jamais le recrutement d’infirmiers/ères est au cœur des préoccupations du CHU UCL Namur.

Avec un métier en pénurie depuis plusieurs années déjà, une offre très élevée sur le marché de l’emploi, une année de crise sanitaire qui a révélé des vocations pour certains ou a eu l’effet inverse pour d’autres, la concurrence est rude pour les employeurs du secteur des soins de santé.

La guerre des talents a éclaté et le CHU UCL Namur compte bien se démarquer au travers d’une « marque employeur » forte et attractive. « Notre objectif est de cristalliser une culture d’entreprise et un ADN spécifique au CHU UCL Namur pour recruter de nouveaux talents qui partagent et adhèrent aux valeurs de l’entreprise/l’institution. Nous voulons créer à la fois un sentiment d’appartenance pour les nouvelles recrues et un sentiment de fierté de la part des personnes qui travaillent déjà chez nous », explique Laura Limberopoulos, cheffe du service recrutement/sélection et de l’image de marque employeur.

Un « Septante et un » professionnel et divertissant

Pour ce faire et pour « sortir des sentiers battus », le CHU UCL Namur a mené une expérience de recrutement inédite entre professionnalisme et divertissement : une émission « Septante et un » virtuelle à la sauce infirmier/ère.
«Je me suis inscrite en dernière minute. Au début j’étais censée travailler ce jour-là, mais j’ai pu m’arranger pour participer à l’émission et me faire remplacer. J’aime beaucoup ce genre d’événements, j’avais déjà participé à ‘’CHU The Voice’’ il y a quelques années. Cela me donne l’impression que je ne suis pas juste là pour faire mon travail et exercer mes tâches. » Le 25 mai dernier, Laëtitia Saffer, infirmière au service consultation du CHU UCL Namur sur le site de Godinne, a affronté 70 autres candidats en répondant à des questions de culture générale, mais aussi à des questions plus techniques, relatives au milieu médical. « Nous avons décidé de transformer le concept de Septante et un (RTL-TVI) en proposant à la fois des questions de connaissance, de culture générale ainsi que des questions plus techniques et professionnelles », précise Laura Limberopoulos.

Une expérience et un questionnaire varié qui ont mis au défi l’infirmière invitée sur le plateau de Jean-Michel Zecca : « C’était un vrai challenge car le public exerce le même métier que moi et possède les mêmes connaissances. Je misais donc aussi sur la culture générale pour éliminer des participants. »

Pas de chance pour Laëtitia, la tactique n’a pas été payante : c’est Benoît Gillain, infirmier indépendant, qui a remporté la partie et un iPhone 12. « Participer à ce Septante et un virtuel était pour moi une manière de surmonter ma timidité. C’est pourquoi le fait que cela se déroule derrière son écran, de manière plus confidentielle, m’a beaucoup plu. C’était un moment très sympathique car j’ai pu rencontrer à distance d’autres personnes du même milieu que moi. C’est toujours bien pour resserrer les liens. Vivement qu’on puisse refaire cela de manière plus conviviale, en présentiel. »

71_Gagnant CHU UCL NAMUR

Entre attractivité et rétention

Mais au-delà de l’aspect ludique, une stratégie de recrutement se cache derrière l’émission. « Nous voulions marquer les esprits. Peu de gens peuvent se targuer d’avoir participé à une émission télévisée pour postuler à un job », se félicite la cheffe du service recrutement. Pour concourir, deux conditions étaient à remplir : être déjà infirmier/ère ou être étudiant/e en dernière année en soins infirmiers. Il fallait par ailleurs compléter un formulaire sur la plateforme carrière du CHU, joindre un CV et indiquer si l’on était intéressé par une opportunité d’emploi. « Certains étaient intéressés par un job, d’autres voulaient juste participer pour remporter le cadeau et tester leurs connaissances. Ceux qui ont manifesté un intérêt pour une opportunité d’embauche ont été recontactés et nous avons planifié des entretiens de sélection avec eux.»

En plus d’attirer de nouveaux profils, il était également question de rétention des collaborateurs actuels du CHU, et ce par l’intermédiaire de Laëtitia Saffer, qui officiait en tant que candidate unique de l’institution. « J’avais envie de défendre les couleurs du CHU et mettre en avant son dynamisme vis-à-vis du personnel tout en aidant à recruter de nouveaux collègues », explique l’infirmière.

Vous n’avez pas eu l’occasion de jouer et de tenter votre chance pour décrocher un job au CHU UCL Namur ?

Ne vous inquiétez pas, l’institution recrute encore !

Si vous voulez redécouvrir l’émission « Septante et un » spécial infirmier/ère, rendez-vous sur la page ici.

Recruter de nouveaux talents qui partagent et adhèrent aux valeurs de l’entreprise/l’institution des questions de connaissances, de culture générale ainsi que des questions plus techniques et professionnelles. Peu de gens peuvent se targuer d’avoir participé à une émission télévisée pour postuler à un job