L’emploi dans la filière bois wallonne continue de diminuer

Publié : Par

L’emploi direct dans la filière bois wallonne poursuit sa légère baisse depuis 2015. C’est ce qu’il ressort de la troisième édition (2017) du “Panorabois”, un état des lieux du secteur publié tous les deux ans à l’occasion de la Foire agricole de Libramont, par l’Office économique wallon du bois, relaye Belga.

> Voir aussi : Comment optimiser vos profils en ligne pour décrocher un emploi?

La filière compte ainsi 18.328 emplois directs, contre 18.383 en 2017 (-0,3%) et 18.721 en 2013 (-2,1%), soit 12.548 salariés (12.615 en 2015) et 5.780 indépendants (5.768 en 2015). Par rapport à 2013, le nombre d’employés a baissé de 515 unités, soit une baisse de 3,9%. Cette diminution n’est que partiellement compensée par une hausse du nombre d’indépendants de 2,16%.

Le nombre d’entreprises est, quant à lui, en hausse, avec 8.003 aujourd’hui, contre 7.897 en 2015 et 7.813 en 2012. Près d’un quart d’entres elles sont actives dans la menuiserie et 24% dans la sylviculture et l’exploitation forestière.

> Voir aussi : Comment postuler en ligne?

Cependant, les évolutions ne sont pas uniformes dans les sous-secteurs. “À titre d’exemple, si les secteurs de la sylviculture et de l’exploitation forestière et du travail du bois se montrent dans l’ensemble assez stables, le secteur de la menuiserie connaît quant à lui une augmentation du nombre d’entreprises (+8,5% entre 2013 et 2017) mais paradoxalement une diminution de l’emploi salarié (-10,7% entre 2013 et 2017)”.

Par contre, les secteurs de la pâte à papier, du papier et du carton et du meuble laissent apparaître un repli généralisé tant en termes d’entreprises que d’emplois”, commente l’Office économique wallon du bois. Les provinces de Liège et du Hainaut comptent le plus d’entreprises actives dans la filière du bois, devant les provinces de Namur, du Luxembourg et du Brabant Wallon.

> Voir aussi : Comment postuler pour un nouveau job quand on travaille? 

Retour à la liste