L'industrie tire la sonnette d'alarme

Rédigé par: Lucie Hermant
Date de publication: 28 janv. 2019
Catégorie:

Ingénieur

Le marché de l’industrie tire la sonnette d’alarme: il n’y a plus assez d’ingénieurs en Belgique et cela a un impact dangereux sur l’économie du pays. À court de main-d’œuvre, les entreprises n’arrivent plus à remplir leurs carnets de commandes.

>> Retrouvez toutes nos offres dans des métiers liés à l'ingénierie

Dominique Demonté, directeur général d’ Agoria Wallonie, pointe des constats inquiétants: «En février 2018, on a mené une enquête auprès de 350 entreprises. Et, parmi elles, 80% nous disaient que recruter des talents était devenu un problème récurrent en ce qui concerne les profils technologiques. Pour ces acteurs du marché industriel, le recrutement est devenu un véritable enjeu: ils en arrivent à devoir refuser des contrats car ils n’ont pas le manpower nécessaire pour assurer la demande. C’est un véritable frein au développement de nos entreprises, et donc au développement économique en Wallonie.»

Pourtant, ce ne sont pas les initiatives qui manquent. «Le constat de cette pénurie est partagé par les différents acteurs: par le monde patronal, syndical, politique… En 2018, c’est 25.000 personnes qui ont été formées par les centres de compétences que nous encadrons, et ce sont des dynamiques qu’on doit renforcer. L’investissement dans le capital humain est la clé dans le domaine technologique.»

Malheureusement, et malgré les nombreux efforts fournis à plusieurs niveaux, la pénurie risque de se maintenir un bon moment. Les entreprises doivent en effet de plus en plus faire face à un nouveau défi de taille, lié à la grande vitesse à laquelle les technologies et le numérique évoluent. «On a étudié l’impact de la digitalisation sur le marché du travail en Belgique et le constat est clair: on va avoir d’énormes besoins en termes de formations dans le secteur. La pénurie des métiers techniques et de l’IT va donc encore s’accentuer.» Mais les travaux sont déjà en route pour tenter de limiter les dégâts, notamment avec les mesures «coup-de-poing» du ministre Jeholet et la mise en place d’un plan de compétences digitales.

>> Retrouvez toutes nos offres pour des métiers de techniciens