L’intelligence artificielle (IA) : fossoyeuse ou génératrice d’emplois ?

Date de publication: 4 déc. 2023
Catégorie:

On n’arrête plus le progrès… Depuis l’avènement de l’IA, les débats font rage. Certains soupçonnent l’intelligence artificielle de remplacer les métiers actuels, là où d’autres affirment que l’IA permet de créer de nouveaux emplois.

IA emploi

Depuis la révolution industrielle, on craint le remplacement des hommes par des machines. Aujourd’hui, l’apparition de l’intelligence artificielle réactive ces vieilles peurs, avec plus de force qu’autrefois. Certains chiffres, il est vrai, semblent conforter ces craintes : en mars 2023, un rapport de la banque d’investissement Goldman Sachs montrait qu’un quart du travail effectué par des êtres humains pourrait être effectué par l’intelligence artificielle et que cela pourrait entraîner la perte de 300 millions d’emplois aux États-Unis et dans l’Union européenne.

Davantage d’emplois dans l’IA
D’un autre côté, d’après une analyse de données de Deel, la plateforme RH et Payroll tout-en-un pour les équipes mondiales, la demande en emplois d’IA aurait explosé dans le monde entier ces deux dernières années. En effet, les organisations ont recruté non moins de 59 % de fonctions d’IA, d’ingénierie logicielle et de science des données en plus par rapport à 2021. La plus forte hausse a été enregistrée de septembre 2022 à septembre 2023, avec une augmentation de 38 %. Par ailleurs, le nombre de fonctions liées à l’IA figurant sur le payroll chez Deel a augmenté de 60% au cours des deux dernières années.

De nouvelles fonctions émergent
Depuis l’arrivée de ChatGPT, de nouvelles fonctions sont également apparues. L’Inde, en particulier, est à la pointe avec des métiers tels que AI Engineer, AI Training Lead et AI Computer Vision Engineer. Sur le plan salarial, l’Amérique latine, l’Europe et le Moyen-Orient se montrent les plus attrayants. L’année dernière, les salaires liés à l’IA ont en effet augmenté de 2% dans ces régions.« Grâce à l'adaptation de l’IA, nous voyons tomber les barrières de recrutement traditionnelles, déclare Dennis Valkema, General Manager Benelux chez Deel. Nous l’avons déjà vu en partie grâce aux nouveaux modèles Employee of Record qui permettent l’intégration sans limite de talents hautement qualifiés. Cette analyse n’a porté que sur les fonctions dont le titre mentionne l’intelligence artificielle, alors qu’il existe d’autres fonctions inhérentes à l’IA et qui exigent des compétences telles que le « prompt engineering ». Quelque chose me dit que nous sommes à la veille d'une percée dans le domaine de l'internationalisation, y compris au Benelux. »