L’Islande ou le premier pays au monde à imposer l’égalité salariale hommes-femmes

Publié : jeudi 11 janvier 2018 Par

Depuis le début de cette année, l’égalité salariale entre les femmes et les hommes est devenue obligatoire en Islande. L'Islande devient ainsi le premier pays au monde à faire entrer en vigueur une loi entérinant la parité parfaite, explique Belga. Pourtant inscrit dans de nombreux textes législatifs à travers le monde, le principe de l’égalité salariale sans distinction est encore loin d’être respecté partout.

Concrètement, ça donne quoi? Les sociétés et les agences gouvernementales employant au minimum 25 travailleurs doivent dorénavant, sous peine d’amendes, disposer d’un document délivré par les autorités certifiant cet équilibre salarial.

>> À lire : L'écart salarial entre hommes et femmes est faible en Belgique

Depuis neuf ans, l’Islande figure en tête du classement “Global Gender Gap Index” établi annuellement par le Forum économique mondial (WEF) qui mesure l’égalité des genres en matière notamment de participation économique, d’influence politique, de santé et d’éducation. La Belgique, quant à elle, est encore loin derrière en occupant la 31e place sur 144 États pris en considération. Il faudra attendre près de 170 ans, si rien ne change dans le monde, pour atteindre la parité économique entre les hommes et les femmes au travail, estime le WEF dans l’un de ses derniers rapports annuels.

Toujours concernant la Belgique, le salaire mensuel moyen d’une femme occupée à temps plein était en 2015 inférieur de 6% au montant perçu par les hommes, selon les derniers chiffres disponibles, publiés en septembre par le SPF Économie. Si l’on étend cette analyse aux personnes occupées à temps partiel, l’écart salarial entre les femmes et les hommes grimpe à 20%, termine Belga.

>> À la recherche d'un emploi ? Cliquez ici pour découvrir toutes nos offres !

Retour à la liste