L’ISPPC recherche 30 infirmier∙e∙s mais aussi des ingénieurs

Date de publication: 5 avr. 2021
Catégorie:

Sciensano

La plus grande intercommunale du Hainaut renforce les équipes soignantes du CHU de Charleroi et souhaite étoffer ses régies techniques avec des ingénieurs industriels et des architectes pour relever les défis ambitieux qui s’annoncent.

Avec 4 hôpitaux, une dizaine de polycliniques, 3 maisons de repos et de soins, 6 crèches et tout un pôle dédié à l’enfance et l’adolescence, l’Intercommunale de Santé Publique du Pays de Charleroi (ISPPC) est le plus grand employeur public hainuyer. Depuis plus d’un an maintenant, ses 5.500 agents, salariés et indépendants, sont sur le front de la crise sanitaire. Mais malgré la lourdeur de la tâche, la pandémie a forgé une véritable solidarité d’entreprise et accéléré la mise en place d’un management humain, toujours plus à l’écoute.

 

Assurer le bien-être du personnel

Toute une série de mesures ont en effet été prises ces derniers mois pour assurer le bien-être du personnel, fortement mis à contribution. «D’une part, aucun agent n’a été mis au chômage économique et tout le monde a conservé 100% de son salaire, primes comprises», explique Michel Dorigatti, Président du Comité de Direction. «D’autre part, nous avons octroyé deux jours de congés supplémentaires, offert les sandwiches et un service de garderie gratuit aux agents pour les soutenir. La prime d’encouragement décernée au personnel soignant par les autorités fédérales a aussi été étendue à l’ensemble de l’ISPPC, y compris aux indépendants qui ont également participé à l’effort collectif. La prime de solidarité (chèques consommation) sera aussi distribuée à tout le personnel sous contrat de travail ou statutaire. Sans oublier les engagements de personnel soignant déjà réalisés. Et à l’heure actuelle, nous recherchons encore une trentaine d’infirmier.e.s.»

Outre ces gestes ponctuels, l’Intercommunale a pris d’autres mesures pour améliorer le quotidien du personnel. En août 2020, certains barèmes ont ainsi été revalorisés.

Et, c’est désormais acquis: les agents salariés bénéficieront bientôt de chèques-repas.

 

Une philosophie plus participative

«La Direction de l’ISPPC se veut très accessible et à l’écoute, confie Frédéric Dubois, Directeur de la Communication. Il est très fréquent que les managers se rendent sur le terrain, au chevet des équipes, de jour comme de nuit. Cela s’inscrit dans une philosophie plus participative: le personnel est en effet invité à s’impliquer dans les projets de développement de l’institution».

Et les chantiers ne manquent pas à l’ISPPC. L’hôpital André Vésale va en effet être rénové complètement: lifting total du hall d’accueil et du rez-de-chaussée, optimisation énergétique, démolition du Rayon de Soleil, construction d’un nouveau quartier de vie… Sans oublier la future cuisine de collectivités qui, à terme, produira 25.000 repas quotidiens. Et ce, avec des produits issus du circuit-court et un suivi scientifique en recherche et développement. Autant de challenges qui nécessitent le renfort de chefs de projet au profil d’ingénieur industriel ou d’architecte.

D’autres postes sont vacants à l’ISPPC.

Si vous êtes biotechnicien, audiologiste, technicien en imagerie médicale ou de laboratoire, n’hésitez pas à postuler!

ISPPC

Le futur quartier opératoire de l’hôpital André Vésale

 

>> Consultez toutes nos offres d'emploi