L’IT au service de la Région Bruxelloise

Date de publication: 23 nov. 2020
Catégorie:

Nicolas Locoge

Nicolas Locoge, directeur général du CIRB

Le CIRB est chargé de projets informatiques qui bénéficient aux citoyens bruxellois. Une mission motivante pour ses collaborateurs et futurs candidats.

Le Centre d’Informatique pour la Région Bruxelloise est un organisme d’intérêt public chargé de la transition numérique. Il réalise des projets informatiques pour les administrations mais aussi à destination des citoyens. L’entreprise a par exemple développé le réseau wifi gratuit wifi.brussels ou l’application Fix My Street où tout un chacun peut signaler une situation anormale (immondice, éclairage défectueux…). Ils travaillent également pour les institutions bruxelloises en assurant la gestion et la sécurité de nombreuses données au sein de DataCenter Régionaux. Comme d’autres entreprises IT, leur activité s’est accélérée pendant la période de confinement : « Ça a occasionné un surcroit de travail pour nos partenaires et donc pour nous. On a notamment dû gérer la mise en place du télétravail généralisé dans les institutions bruxelloises. » explique Nicolas Locoge, directeur général du CIRB. Le Centre a aussi été chargé de développer toutes sortes de processus numériques visant à se substituer au présentiel comme une application à destination des communes pour donner rendez-vous aux citoyens et éviter les guichets.

Une entreprise à la recherche d’expérience

Au CIRB, le recrutement est géré par une asbl adossée au centre appelée IRISteam. Cela leur permet d’avoir le même niveau d’exigence en termes de compétences et de rémunération. Avec la crise sanitaire, le recrutement, la signature des contrats et l’accueil des nouvelles recrues est entièrement passé en mode digital. « Même si 100% digital n’est pas la solution idéale, cela correspond à la période et on constate que ce n’est pas un frein à l’engagement. » souligne le directeur général. En effet, 50 personnes ont rejoint la société depuis le début de l’année

Cette asbl s’occupe également de la formation continue des collaborateurs et des futurs candidats. Par exemple, ils ont récemment créé la « CIRB AcadeMix ». Cette académie a permis d’engager de jeunes diplômés sans expérience et de les former via un programme de développement de compétences assorti d’un accompagnement de type mentorat. « Ils ont travaillé sur des projets sur lesquels ils n’avaient pas d’expertise, en association avec des seniors. Le but n’était pas de leur faire développer des compétences techniques mais bien une mise en œuvre de leur savoir, une expertise. » Recruter des personnes qui ont une expertise, c’est justement ce que recherche le centre bruxellois. Or, les profils IT qualifiés et expérimentés sont compliqués à trouver. Pour combler cette pénurie, ils tentent donc de former continuellement leur personnel et de le garder motivé notamment en favorisant la mobilité interne.

Travailler au service des Bruxellois

Dans le secteur IT, les femmes sont rares. Le CIRB se félicite tout de même d’avoir eu une représentation féminine à hauteur de 24% en 2019, un chiffre qui a doublé depuis 2012. Ils constatent que les femmes montrent de plus en plus d’intérêt pour ce secteur.

Si les candidates et candidats rejoignent le CIRB, c’est principalement parce que les missions ont du sens. « Savoir que notre travail est utile, qu’il s’inscrit concrètement dans le quotidien du citoyen et participe à une meilleure qualité de vie du bruxellois, c’est ce qui est motivant et donne du sens ». Cet employeur tourné vers l’humain offre également des postes diversifiés avec des fonctions plus techniques, pointues ou plus orientées vers la gestion ou encore la communication. Une gamme de domaines variée tout comme les postes à pourvoir au sein de l’entreprise.  

>> Postulez au CIRB 

>> Retrouvez toutes nos offres d'emploi ici