La Commission européenne lance un appel aux agents contractuels

Souvent considérées comme un tremplin vers le statut de fonctionnaire européen, les fonctions d'agent contractuel, bien que moins bien rémunérées et de durée limitée, sont très recherchées. D'où cet avertissement de la Commission : le nombre de candidats risque de dépasser le nombre de postes disponibles...

Austérité oblige, les institutions européennes se serrent la ceinture. Un premier plan d'économies avait été mis en œuvre en 2004 et se poursuit désormais par un objectif de diminution du volume d'emploi de 1 % par an pendant cinq ans, commente Antony Gravili, porte-parole de la Commission européenne pour les Relations interinstitutionnelles et l'Administration. Mais cela se traduit aussi par de nouvelles opportunités, en particulier pour les agents contractuels dont les procédures de recrutement ont été simplifiées. 

Moins généreusement rémunérés que les fonctionnaires européens, les agents contractuels ne sont recrutés que pour une période limitée dans le temps (jusqu'à trois ans). Mais cela n'enlève apparemment rien à l'attractivité de ces jobs qui sont considérés par nombre de candidats comme un tremplin vers le Graal : devenir fonctionnaire européen.

Le fait d'avoir travaillé à la Commission en tant qu'agent contractuel n'octroie absolument aucun avantage dans les concours pour devenir fonctionnaire, relativise cependant Antony Gravili. Mais, dès lors qu'on a réussi ces concours et qu'on se retrouve sur la liste d'attente, le moment est venu d'activer son réseau en interne pour exercer une forme de lobbying. C'est à ce stade que l'expérience acquise en tant qu'agent contractuel peut se révéler déterminante. 

C'est donc par le biais d'un « appel à manifestation d'intérêt pour agents contractuels », lancé le 9 septembre 2013, que la Commission européenne entend procéder. Les candidats sont appelés à s'inscrire par le biais de la procédure EU CV Online (directement accessible via un moteur de recherche), qui leur demandera de créer un compte, un CV électronique et de poser leur candidature pour un ou plusieurs groupes de fonctions.

Sont notamment recherchés des agents administratifs, financiers, comptables, des assistants administratifs, juridiques, statisticiens, des assistants d'audit, d'information et de communication, des rédacteurs web, des auditeurs, économistes, responsables financiers/budgétaires/comptables, des juristes, des linguistes, entre autres. Réparties en trois groupes, ces fonctions pourront être exercées non seulement à Bruxelles et à Luxembourg, mais aussi à Ispra (Italie), Geel (Belgique), Karlsruhe (Allemagne), Petten (Pays-Bas) et Séville (Espagne).

Vu l'intérêt généralement manifesté pour les opportunités générées par la Commission européenne, celle-ci lance cet avertissement : Les candidats doivent être conscients qu'il est probable que le nombre de candidats inscrits dans la base de données dépasse le nombre de postes d'agent contractuel disponibles à la Commission. 

Comment, dès lors, se distinguer ? Chaque fonction à pourvoir sera ouverte à trois candidats sélectionnés dans la base de données, le choix final étant effectué par le biais d'interviews à la Commission. Ici encore, le fait d'en connaître les rouages peut constituer un avantage déterminant – éventuellement acquis par le biais d'un travail... intérimaire.

L'image des institutions européennes est très attractive, non seulement sur le plan financier, mais aussi pour leur environnement multiculturel, confirme Renaud Dechamps, porte-parole de Randstad, fournisseur attitré de personnel intérimaire. Nombre de personnes qui s'adressent à nous envisagent dès lors en effet d'y construire, si possible, leur avenir.

1 847 €

C'est le salaire mensuel brut de base d'un agent contractuel engagé à la Commission européenne. Ce salaire peut monter jusqu'à 6 599 € pour certains types de fonctions.

6 000

C'est le nombre indicatif d'agents contractuels actuellement actifs à la Commission européenne, sur un effectif global de 32 666 personnes.

8,31 %

C'est le pourcentage de candidatures de citoyens belges au dernier concours d'administrateurs organisé par la Commission européenne (1 745 sur un total de 20 995). Ce succès contraste avec celui enregistré auprès des citoyens britanniques (1,38 % du total, alors qu'ils pèsent 12,4 % de la population de l'UE) ou allemands (6,75 % des candidats pour 16,3 % de la population).

500

C'est le nombre indicatif (exprimé en équivalents temps plein) de travailleurs intérimaires mis à disposition des institutions européennes par Randstad, ce nombre pouvant varier (entre 350 et 650) en fonction des activités (Sommets européens, notamment).

Retour à la liste